En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Borloo: "Nous ne souhaitons pas être le condiment mais le plat principal"

Mis à jour le

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • retraite 12
    retraite 12     

    borloo.... c'est pas un gars qui a été le boy de sarko, même qu'il a retiré sa candidature à la présidentielle pour ne pas faire d'ombre à son ami nicolas !!!! Alors comme solution de rechange... merci très peu pour moi

  • Didier
    Didier     

    Pour répondre a HeyBaal : il est vrai qu'à l'issue des 5 années de la présidence Sarkozy la situation économique s'était nettement améliorée et on comprend mal pourquoi il n'a pas été réélu ...

  • VAE VICTIS
    VAE VICTIS     

    propos sans doutes inspirés par l'heure du repas !

  • Alain Blond Peaucellier
    Alain Blond Peaucellier     

    Il est trop gourmand ce Borloo, il faut en laisser aussi pour MLP.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Bof. Apparemment tout le monde a bien l'intention de profiter de la baisse de régime de l'UMP (on dirait un troupeau de vautours bardé de "bonnes intentions"). Le FN devait être le premier parti d'opposition : 2 députés. Maintenant l'EDI : 6000 adhérents (contre plus de 300.000 à l'UMP), beaucoup de fantasme mais rien de concret. Au final tout ça pour quoi ? Pour "la France" ? La France, 55% de taux d'imposition, des milliers d'entreprises qui disparaissent, a besoin qu'on revienne à la raison et qu'on arrête de prélever et dépenser sans compter pour faire plaisir à tous les lobbys de France et du monde. Elle a besoin qu'on "droitise" notre société dont le juste milieu trop socialiste (même avec un centre droite) nous fait aller droit dans le mur. Et ça ne se fera pas si tous les types un peu ambitieux essaient de démolir le grand parti de droite, sachant pertinemment qu'ils n'auront aucune chance aux prochaines élections. Mais c'est toujours si sympa pour l'estime personnelle de savoir qu'on est chef de quelque chose, pas vrai ? Que le quelque chose s'appelle UDI, UDF, FN, etc ... au final ce que ledit parti sera capable de faire pour la France on s'en fout. Même si c'est ce qu'ils reprochent aux gens, pour eux aussi il n'y a que l'ambition personnelle qui compte. La différence c'est que eux ne gagneront rien, si ce n'est donner ses chances à la gauche pour un nouveau quinquennat.

  • Didier
    Didier     

    Personne n'intervient ? C'est étrange , tout le monde s'en fout de l'UDI ???

  • Didier
    Didier     

    G écouté Borloo sur France Inter : je n'ai pas été "emballé" par ses propositions ! je vois mal l'UDI devenir le premier parti d'opposition .

  • Aramis
    Aramis     

    Ok et boisson comprise hips!!!!

Votre réponse
Postez un commentaire