En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Borloo demande « un allégement d’un côté, des taxations de l’autre »

Mis à jour le
Jean-Louis Borloo
 

Jean-Louis Borloo était l’invité ce mardi de RMC et BFMTV. A la tête de son nouveau parti, l’UDI, il a demandé au gouvernement un choc de compétitivité en échange de taxes sur les exportations.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • apleurerderage
    apleurerderage     

    Le Borloo nouveau et arrivé encore une mascarade pour brouiller les cartes.L'UMP à verser 5oo ooo euros au Parti Radical le prix du silence,il va remettre le couvert avec son nouveau parti l'UDI... uniquement des affairistes toute cette clique de politicards à Gauche comme à Droite

  • lecoyote
    lecoyote     

    Il a été ministre il y a pas si longtemps que je saches!
    Et qu'a t il a fait pendant ce temps là?
    PS et UMP deux partie qui faut mettre dans le même panier de crabes.
    Il n'y en a pas un seul qui vaut mieux que l'autre.
    Ils sont juste bon pour ce critiqué les uns les autres ,mais ils sont identique.
    Ils nous parlent tous de taxe ,de compétitivité ,des coûts de travail.
    Mais une la seule chose que l'on n'entend plus parler ce sont les milliards d'euros qui dorment dans les paradis fiscaux, bien à l'abri du fisc.

  • patrice mérignac
    patrice mérignac     

    une belle taxe pour les entreprises disons dire écologique sur l'importation qu'elles ont pratiquer pour plus être rentable en échange de baisse de charge avec donc la belle vertus ainsi de voir les prix des produits importés pas impacter le porte monnaie des français et dont pourrait pleinement profiter les entreprises qui préfère faire en France gagnant gagnant les prix des produits français pourrait baisser et ceux importer augmenter avec un effet 100 % neutre sur notre porte monnaie et dans le cas ou cela ne se ferait pas avec une augmentation du pouvoir d'achat qui suivra, c'est l'économie elle même qui se doit de gérer sa compétitivité et non demander lamentablement et surtout malhonnêtement aux français de donner le peu qu'il ont pour beaucoup a ce jour se saigner encore plus pour un système de société qui est fort loin de ce que vous osez a certain moment défendre, il faut savoir si vous êtes pour une France pour tous ou une France encore plus couper en deux dont on sais pertinemment que économiquement c'est le plus souvent plus de libéralisme

  • croque mais
    croque mais     

    il fut une époque ,mr Borloo avait promis env 1 million de logements en France ... ils sont ou?par contre OUI il faut (sur)taxer les produits qui arrivent en énorme quantité de chine et autre...toutes les marques et enseignes qui se goinfrent comme des malades !!

  • fredle borgn
    fredle borgn     

    borloo au guignol de canal la sa place c déja le bordel avec lui la fin des haricots frisco a raison un monologue j'ai vue

  • frisco
    frisco     

    Sous la forme d'un monologue !..........

  • lucide2
    lucide2     

    JL Borloo a-t-il oublié que le chômage à un cout, donc, forcément, le cout du travail restera élever tant qu'il y aura douze pour cent de la population mis au chômage par les pleureuses professionnelles (patronat).

    Ce haut patronat qui nous fabrique des chômeurs en délocalisant en Slovénie ou en Slovaquie (par exemple) pour profiter d'une main-d'œuvre à huit euros de l'heure, détruisant et conspirant ainsi contre la croissance donc contre l'économie de notre état.

    Monsieur Borloo, nous prend pour des idiots, cela fait plus de quarante ans que ces libéraux luttent pour exempter le patronat des charges social et de les libérés des obligations sociales, en détricotant chaque fois qu'ils sont au pouvoir le code du travail.

    Le résultat on le voit aujourd'hui, toutes les protections sociale saute jour après jour et le chômage explose.

    Conclusion laissons-vous enfler par Borloo et nous paierons notre chômage fabriqué par le patronat, par le biais de nos étales et de nos consommations journalières, ce qui profitera une fois de plus aux pleureuses professionnelles du haut patronat qui ont eux, oublié que c'est le travail des fourmis avec un SMIG à la planche qui génère de quoi payé les charges sociales.

    Rappelons donc à Monsieur Borloo que si nous avons traversé la crise mieux que n'importe quel autre pays, c'est justement grâce au cout du travail qui a permis de payer les gens que la crise a mis sur le carreau, n'est-ce pas mieux qu'une crise engendrant la révolte comme en Grece ou en Espagne, et puis cela ne compense t'il pas d'une toute petite parti, de la non redistribution des bénéfices tiré de la production.

    Borloo comme les autres se fou de notre gu... et pleurs pour sont partis naissant des cendres du centre en s'engageant à porter haut la voix de Madame Parisot et du Medef.
    Rappelons que les anciens dirigeants en charge du Medef ou du paritarisme patronal, tel que le Baron ou Sauvagnac ressorte à notre époque comme des voyous en colle blanc, au vu des affaires pas très claires, comme celle de L'IUMM entre autres.

    Quand nous parlerons t'il de la vrai force créative ET GÉNÉRATRICE D'EMPLOI de ce pays, nos PME PMI?
    L'AUTOMOBILE N'EST PLUS DEPUIS LONGTEMPS AVEC LE RAIL LA FORCE ÉCONOMIQUE DE CE PAYS?
    La force économique il y à dix ans était le loisirs, il l'on cassé par idéologie en arrivant au pouvoir avec Raffarin.
    Quand les Français botteront-il le c.. à tout ses professionnel de la politique qui sont complice si ce n'est coupable de la déchéance de notre pays.

  • patrice mérignac
    patrice mérignac     

    pensez autrement ce serait se contredire des décisions prises depuis 30 ans par le monde politique et dire stop au monde patronale toujours a l'affut pour année après année en rajouter une louche, trop fier et hélas trop peu responsable d'autrui la seule chose qu'il sont capable c'est eux de bien s'occuper d'eux d'assurer une présence hyper actif dans le paysage politique pour réunir encore lors de chaque élection assez de monde pour encore croire en eux mais au bout a force de vouloir faire rêver et que rien ne se réalise il est certain que les gens risque bien de changer d'avis en allant aux urnes chose qui je pense serait bénéfique et ce rapidement

  • batignole
    batignole     

    C'est donc cela le centrisme : « un allégement d’un côté, des taxations de l’autre ». Rien à ajouter !!

  • patrice mérignac
    patrice mérignac     

    quelle hypocrite ce monsieur borloo ces idées comme celle certaines de mr gallois et des grands patrons sous une forme déguisées c'est comme si on demandait a chaque ménage français environ 30 000 000 millions de faire un chèque annuel de 1000 € pour le monde des patrons pour qu'ils paient une partie des charges sociales patronales sans plus et tout simplement en faisant pour beaucoup plus simple comme explication pour vraiment faire comprendre ou certain économiste nous entraine sans clairvoyance mais dans une chose qui eux continuera a les faire vivre grassement.
    sincèrement je pense qu'il est temps d'ouvrir un peu plus les yeux et de se passer de personnes qui sont les vulgaires moutons d'un système toujours plus a devenir non responsable socialement

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire