En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le docteur Nicolas Bonnemaison, acquitté, à la sortie de la Cour d'assises des Pyrénées-Atlantiques.
 

Alors que les lacunes de la loi Leonetti sont mises en exergue par plusieurs affaires, dont celles de Vincent Lambert et du docteur Bonnemaison, un avocat de l'urgentiste espère que cet acquittement "va obliger les politiques à aller plus vite". Est-ce vraiment le cas?

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • He Ben He Ben
    He Ben He Ben     

    Que les médias lui foute la paix, il la mérite bien après ces matraquages de tout bord. Je vous félicite Monsieur BONNEMAISON reprenez vite une activité et bon courage à vous je vous soutiens.

  • felicie
    felicie     

    Dans les pires des cas, ce sera "petits meurtres par convenance", et comme le pire est toujours à craindre...

  • felicie
    felicie     

    Un referendum, c'est sur ce sujet précis une réponse unique à un problème multiple et varié, donc un vrai piège à c..s. Le même électeur qui donnera en toute sincérité son accord à un texte général sera confronté pour son cas précis, personnel et unique, à une décision d'ordre général qui ne devrait revenir qu'à lui-même, et il aura peut-être l'amertume de découvrir à l'instant ultime qu'il s'est fait posséder par les politiques. Il va donc falloir laisser des consignes entre de bonnes mains si on ne souhaite pas qu'on nous tue, même et surtout légalement ! Même en souffrant, continuer quelques instants de plus à au moins respirer le même air que ses enfants, c'est un choix pour lequel il faudra donc bientôt se battre aussi. Décidément les socialos auront essayé de nous prendre même ça !

  • papi
    papi     

    la justice n'est pas seulement juridique, elle doit être avant tout morale et humaine. Que le Code Pénal dicte une décision, ok pour pleins d'actes de la vie quotidienne (agression, meurtre, vol, escroquerie, etc .....) mais pour cette fin de vie, elle ne doit appartenir qu'à la personne en fin de vie concernée, la morale et l'humanité doivent être présente.Qu'on légifère enfin sur ce problème douloureux, qu'on laisse le choix aux intéressés.

  • papi
    papi     

    tout à fait.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Exact, quid des gens qui ne peuvent plus formuler un avis ? La pratique actuelle est qu'un médecin isolé s'y colle discrètement. Aucune garantie, aucune information, aucune transparence.

  • Teddie
    Teddie     

    Le problème éventuel de cette affaire, c'est que ce procès a été fait de manière morale et non juridique, la justice est censée agir outre la morale hors ce n'est pas le cas, car on reste dans 7 meurtres même si ce n'en sont pas vraiment, ce qui fait que le cadre de la justice elle même ne devrait pas statuer. Ce cas de figure est un des cas assez souvent présents de l'absence d'un encadrement juridique pour légiférer l'euthanasie. Il faudrait la légaliser pour l'encadrer et évider les dérives, c'est justement en donnant un statut juridique qu'on pourra protéger les gens d'éventuels médecins zélés.

  • Teddie
    Teddie     

    Tout ceci est pure hypocrisie, la mort n'est pas de droite ou de gauche. Il faut légaliser l'euthanasie pour l'encadrer ! Si les gouvernements sont incapables de prendre une décision et bien, appel pour un référendum !

  • anga
    anga     

    il me semble bien , cependant, avoir entendu une personne se plaindre de la mort de son proche qui ne lui paraissait pas être en train de mourir, mais peut-être n'est-ce qu'une élucubration de plus d'un médias ? je reste très prudente sur ces questions de fin de vie ...

  • danytou
    danytou     

    monsieur Leonetti : certains malades ne sont plus en mesure de demander leur mort , et pourtant s'ils se rendaient compte de leur état végétatif ou de dépendance à 100% , je suis sure qu'ils voudraient qu'on abrège leur vie qui n'en est plus une !

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire