En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Eric besson et brice hortefeux s'affichent ensemble
 

AEROPORT DE ROISSY, Val-d'Oise (Reuters) - Les ministres de l'Intérieur et de l'Immigration, Brice Hortefeux et Eric Besson, se sont affichés...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • sanspseudo
    sanspseudo     

    tu confonds évacuation de camps illégaux et expulsions.Les évacuations effectivement sont souvent demandées par des élus locaux dont des socialistes, pour des raisons de sécurité,de salubrité.Ce que les socialos fustigent à raison ce sont les expulsions et le traitement de ces ressortissants européens.Quant aux aides apportées,tu crois vraiment que ce sont les Roms qui nous prennent notre boulot et nos logements?De quels aides tu parle?Tu sais il ne faut pas croire ce qu'on entend en ce moment pour fustiger une communauté ; beaucoup de choses sont basées sur des mensonges.

  • titus5
    titus5     

    Je trouve que Martine Aubry jour très est à côté de la plaque dans son rôle de chef de l'opposition socialiste. Elle s'indigne mais passe complètement sous silence les demandes d'expulsions faites par les présidents de conseils généraux socialistes, des présidents de communautés socialistes ou de maires socialistes.
    Oui, les expulsions se font souvent à la demande des responsables politiques locaux, de droite ou de gauche (souvent de gauche).
    Par exemple à Bordeaux, en juillet il y a eu un bidonville de bulgares qui a été expulsé (et rasé) à Floirac à la demande de la députée-maire socialiste ainsi que du président de la Communauté Urbaine de Bordeaux (socialistes aussi).
    En août, un squat de bulgares a été évacué à Bordeaux encore une fois à la demande du président socialiste de la CUB.
    Avant-hier (lundi) matin, une expulsion était prévue encore à la demande de la CUB. C'est le maire de Bordeaux (UMP) qui a demandé un sursis pour ce squat.
    Je vous invite aussi à lire les déclarations du maire socialiste de Dijon (Rebsamen) ou du maire socialiste de Lyon (Collomb) et vous comprendrez que Martine Aubry devrait commencer par donner des consignes à son camp au lieu de s'exprimer dans la presse et accuser le gouvernement. Elle ferait mieux de se ranger à l'action du gouvernement. Car les aides apportées à ces gens sont au détriment des français qui sont au chomage et même certains sans logement.Donc elle devrait privilégier ses habitants et laisser les autres
    pays s'occuper de leurs ressortissants.

Votre réponse
Postez un commentaire