En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Benoît Hamon veut un "New deal européen"
 

En déplacement au Havre où il a donné un meeting ce vendredi soir, Benoît Hamon a livré les grandes lignes de son "T-Dem" ou "traité de démocratisation de la gouvernance de la zone euro". 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • beaudolo
    beaudolo     

    Après le désastre de 2012 je pensais que les Français n’éliraient plus un président par défaut, ne se laisseraient plus influencer par les médias, et bien je me suis trompé. Le candidat qui était en tête du peloton a été éliminé par la presse qui a sorti le bon dossier au bon moment, comme elle aurait pu le faire pour n’importe quel autre prétendant qui ne lui convenait pas (le Canard Enchainé est à gauche). A présent les leaders politiques se rallient à celui qui leur donnera le plus de chances de d’obtenir un « marocain » influençant ainsi le vote des citoyens. Mais comment les électeurs ne voient-ils pas en Macron le faux nez d’Hollande, Macron qui a quand même participé à 80% du quinquennat de Hollande, Macron qui s’excuse en Algérie et considère la colonisation comme un crime contre l’humanité, Macron qui considère que la France n’a ni culture ni art ? Les Français ne perçoivent-ils pas la difficulté qu’aura Macron de gouverner avec un kaléidoscope d’individus de tendances politiques parfois diamétralement opposées, quelle majorité Macron espère-t-il avoir à l’assemblée ? N’ont-ils pas perçu que le retard pris dans la publication de son programme était simplement le fait de vouloir satisfaire le plus grand nombre en allant piocher dans les divers programmes des concurrents, l’exemple le plus frappant est la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires , nombre inférieur à celui mentionné par Fillon mais fortement critiqué ainsi qu’inférieur aux 200 000 de Juppé pour « dire encore mieux ». Sauf que cette mesure est purement démagogique, cela correspond à la suppression d’un poste sur 40 ! Est-ce bien utile ? Enfin je me demande si l’élection d’un président au suffrage universel n’est pas la pire des solutions, celle qui permet aux médias, aux partis politiques de manipuler les citoyens qui ne peuvent croire que ce que les médias veulent bien leur dire et aux partis de leur promettre le paradis !

  • kojiki
    kojiki     

    Toujours dans l'approximation, son revenu universel transformé en super RSA, maintenant un buzz sur l'europe , alors qu'il n'a pas perçu que les citoyens veulent une autre Europe , pas un supermarché de dupes, l'europe doit harmoniser d'abord sa fiscalité ,assurer la sécurité efficace et légitime des europeens , sans fédéralisme à l'admnistration sourde et toute puissante.

Votre réponse
Postez un commentaire