En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le ministre de la Consommation Benoît Hamon, sur BFMTV, le 29 mai 2013
 

Le ministre de la Consommation était l'invité de BFMTV mercredi matin. Il a notamment répondu à ceux qui l'accusent d'avoir organisé la faillite de Spanghero.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

34 opinions
  • MICK Bravo
    MICK Bravo     

    > @paroledecitoyen : Tout à fait d' accord avec vous ; Le problème n' est pas spécifiquement le cheval , c' est que on ne sais pas ou s' arrête la tromperie : ensuite dans la viande destinée aux plats cuisinés il peu y avoir n' importe quoi c' est ce que les industriels de la viande appelle du joli nom de : " minerai de viande " ( ce sont des chutes de viande impropres à la vente au détail , y compris les fragments graisseux qui proviennent de bœuf,cheval , mouton,porc et même volaille ; agglomérés en paquets de 10 à 25 Kg et ensuite congelés ) - en espérant en plus qu' aucun des morceau ne soit avarié ) - S'agissant de la filière en question elle a été organisée - obligatoirement - en vue de camoufler la tromperie . Inutile de louvoyer , la direction de "Spanghéro" était obligatoirement au courant et on peu ajouter sans pratiquement se tromper ( ? ? ? ) partie prenante . Je pourrais éventuellement ajouter un paragraphe sur le directeur qui a déjà été mis en examen en 2008 pour je cite :"tromperie aggravée"

  • skyraider
    skyraider     

    Te fais pas chier
    Ben Oït, Arnoït Montebourg va régler tout ça !

  • roro
    roro     

    non les responsables c'est le gouvernement pour se faire de la PUB A LA TELE ils ont cassés une entreprise et 400 salariés Dans les autres pays ils font des enquêtes avant de couler une société nos ministres ils passent leurs temps sur toutes les chaines de télé et tous les jours on ne vois qu'eux ils commencent a nous prendre là tête a dire des conneries a 100 balles

  • fredpascal7777777
    fredpascal7777777     

    La première responsabilité est celle de l'Etat français, des organes sanitaires de contrôle, et de leur chef, B. Hamon. Nul et n'assumant aucune responsabilité. On connait la musique socialiste: responsable mais jamais coupable. Par contre, quand il s'agit de ministres de droite, là on réclame des démissions. Dehors ces donneurs de leçons, hautains et orgueilleux qui ne font jamais d'erreurs et qui méprise le peuple, et qui vivent si loin des réalités des français.

  • Beppe Grillo
    Beppe Grillo     

    @ Heyball - Votre "problème", c'est que vous ne voyez ce que voulez bien voir, et d'un oeil seulement, ce qui complique encore. Dans cette affaire, comme d'autres.

  • LGJDS
    LGJDS     

    Bien voyons !
    Je suis d'accord , les patrons sont responsables. Ils doivent payer.
    Donc l'affaire decouverte par les services sanitaires Anglais pourvent que les services sanitaires Francais n'ont pas fait leur boulot car ils n'ont rien vu...donc le vrai responsable c'est le ministre patron qui doit payer.
    La premiere faute elle est la ... alors tu demissionne ou tu attends que la France depose le bilan ...

  • Manu11
    Manu11     

    C'est vrai pour la "première" responsabilité, par contre la sienne "responsabilité" c'e'st de l'avoir aggravée en fermant l'usine pour raison "sanitaire" qui n'en était pas une, manger du cheval à la place du boeuf cela n'a jamais tué quelqu'un, ce n'est que de la fraude, c'est grave mais pas mortel. Mais lui comme tous les gochos pas responsables, pas coupables.

  • RR 77
    RR 77     

    en effet, meabat, on ne parle plus de l'intermédiaire hollandais qui pourtant est un récidiviste

  • RR 77
    RR 77     

    comme d'habitude, ce gouvernement est responsable de rien, il est même irresponsable . il aime tellement les pauvres qu'il en fabrique

  • Beppe Grillo
    Beppe Grillo     

    Rien ne dit que la boîte ne pourra pas être reprise. Mais pour avoir bossé dans une boutique cliente, je peux certifier que les problèmes de "toutes natures" étaient récurrents. Les politiques auraient dû s'abstenir certes, et laisser les instances sanitaires agir... Mais quand le pékin voit ce que ça donne en médecine, labos, et ailleurs y'a de quoi flinguer quand même. Au final ce sont toujours les mêmes qui paient, nous. Allez au fil de l'eau comme ça...

Lire la suite des opinions (34)

Votre réponse
Postez un commentaire