En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
François Bayrou estime qu'avec cette réforme, "le gouvernement trahit les espoirs" des Français.
 

"Une attaque frontale" et un "déni d’égalité des chances", "dégueulasse" et "criminel": François Bayrou n’a pas de mots assez durs pour attaquer la remise en cause de l’enseignement du latin et du grec au collège.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • mante
    mante     

    Les absurdités de bécassem ne perdureront pas. Une telle ineptie est invivable!

  • iamagic
    iamagic     

    Ben, pour un agrégé, qui surveille d'ordinaire son langage, il se lâche!! Mais il n'a qu'à s'en prendre à lui-même, puisqu'il a voté pour Hollande...

    trueblabla
    trueblabla      (réponse à iamagic)

    Oui ok ....

  • iamagic
    iamagic     

    Mais je pense qu'il n'a qu'à s'n prendre à lui-même!! Bayrou a incité les électeurs à voter pour Hollande, non? Il a la mémoire courte, ce M. Bayrou!!!

Votre réponse
Postez un commentaire