Batho : "pas d'argent à mettre dans la recherche sur le gaz de schiste"

La ministre de l'Écologie a redit son opposition à un financement public de la recherche sur les techniques d'extraction du gaz de schiste.

T.B.
Le 21/02/2013 à 9:03
Mis à jour le 21/02/2013 à 9:57

Pour Delphine Batho, le sujet est tranché. Il n'y aura pas de financement public sur la recherche liée à l'extraction du gaz de schiste. La ministre de l'Écologie l'a répété jeudi : "Il n'y a pas d'argent à mettre aujourd'hui dans la recherche sur le gaz de schiste", a-t-elle dit sur BFMTV, ajoutant : "en plus, les compagnies pétrolières ont fait l'année dernière des bénéfices très importants, les plus importants depuis 2007".

Delphine Batho redit ainsi en substance ce qu'elle avait déjà déclaré la veille à la presse : "les compagnies pétrolières ont les moyens de financer elles-mêmes leurs propres recherches sur les techniques de forage".

"Les compagnies pétrolières peuvent payer"

Des déclarations qui contredisent celles du ministre du redressement productif Arnaud Montebourg, lequel avait suggéré devant la Commission du développement durable de l'Assemblée nationale de confier la recherche sur le gaz de schiste à une société publique. Soit "une compagnie nationale, qui puisse maîtriser sous le contrôle du gouvernement et du Parlement les tenants et les aboutissants d'une éventuelle mise en exploitation" de ce gaz. Et ce, "pour éviter les dérapages que nous avons vus dans de nombreux pays".

Mais Delphine Batho assume. "Je suis prête à ce débat jusqu'au bout", a dit la ministre des l'Écologie. "La redistribution des recherches, ce n'est pas de demander à l'État de payer des recherches que les compagnies pétrolières peuvent payer elles-mêmes.

Élections

Les résultats dans votre ville

La question du jour

Si cela était possible, seriez-vous prêt à habiter sur une autre planète?