En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, a repris mardi sa place au "perchoir" pour la séance de questions au gouvernement, position qu'il n'avait plus occupée depuis sa défaite aux élections régionales en Ile-de-France en décembre - Mardi 12 janvier 2016
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • milor
    milor     

    m. le président votre défaite a travaillé votre égot beaucoup de français qui travaillent dur avec quelquefois des conditions très difficile ne s arrete pas a la premiere remarque de leur supérieur ou les propos et brimade revient tous les jours ils ne sont pas dans le confort de votre personne .

  • lazareto
    lazareto     

    Un socialiste qui avait eu une bonne idée (c est rare) il voulait supprimer le sénat , il n en parle plus , et maintenant il est malade

  • 
         

    A voir sa tête de content ... eh bien moi je suis content aussi ! ... Mon secret ... je suis un énorme neuneu à la mémoire de poisson rouge ...Étonnant ...non ! ... ;-)

  • Apap
    Apap     

    Cui cui sur le perchoir
    Il fait le beau et injurier ceux qui ne sont pas de son avis!
    Il n'a même pas l'estime de lui même pour démissionner après sa défaite
    La paie est trop bonne pour ce retraité

  • hephaistos
    hephaistos     

    Un non-événement politique...

  • spid
    spid     

    le grand retour après la tempête,devrait avoir honte plutôt ,lui et ses compères de gauche avec leur magouille de démission,réélection,vivement 2017

  • Rians83
    Rians83     

    Pecheure, victime d'égopathie aigüe. Mais le médecin du travail envoyé par Marisol l'a obligé de reprendre.

  • jdar97
    jdar97     

    Un socialiste assisté est vite en surchauffe.
    Qu'il aille faire un tour dans le privé pour voir sa vrai valeur.
    Au moins ce nanti déprimera pour quelque chose.

  • camus
    camus     

    Il souffrait d'une indigestion....des resultats des regionales !!!

  • bignol
    bignol     

    il est sauvé quelle chance pour les socialistes de recuperer un homme aussi precieux il va pouvoir diner avec tous ses amis francs maçons

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire