En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
François Baroin, ministre du Budget, invité de Bourdin Direct ce jeudi
 

Invité ce jeudi sur RMC de Bourdin Direct, le ministre du Budget, François Baroin, annonce que le déficit public de la France atteindra 149 milliards d'euros en 2010, soit 7.7% de la richesse nationale.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

41 opinions
  • chou
    chou     

    les regions a gauche ok mais surement pas les departements fo pas tout melanger

  • Cpte_supprimé_170113
    Cpte_supprimé_170113     

    Ce n'est pas si grave !! Il suffit de mettre en route la planche à billets comme aux U.S.A ou ils empruntent à leur propre banque qu'il leurs fixe un petit taux d'intérêt !! De toute manière, ils ne vont pas s'envoyer les huissiers !!non? Mettons l'euro à l'équivalence d'un dollar et nous serons plus compétitif à l'exportation !! Et fabriquons des billets !! Le système général n'est qu'un immense monopoly pour adulte !! Mais le système est conçu pour tenir les gens tout simplement !!

  • thierry la paluche
    thierry la paluche     

    C'est la faute des socialistes maintenant... mais absolument pas la faute de Sarkozy qui a coupé les budgets des régions et multiplié les niches fiscales depuis 2002 ! pour rappel elles coutent plus de 30 milliards par ans et ne créent aucuns emplois !!!

  • L'AUVERGNAT15
    L'AUVERGNAT15     

    La dette publique vient des régions et des départements qui sont gérés par le parti socialiste.Quand on analyse les bilans des 22 régions et des départements qui gèrent on peut lire sur les dépenses, 75% c'est la masse salariale avec les charges et 15 %les voyages et déplacements sur un budget qui a augmenté de 5% chaque année. On peut dire qu'ils sont tous en cessation de paiement.

  • Verly.
    Verly.     

    Rien qu'en supprimant les niches fiscales il en récupère la moitié. En retournant à la banque centrale, il stoppe la dette. En trois ans tout est remboursé sans politique de rigueur

  • Penny
    Penny     

    Il est incroyable que parmi tous ces politiciens, mais aussi les journalistes, pas un seul ne pose la VRAIE et seule question sensée : Qu'est-ce que la dette Et d'où vient-elle ? C'est la seule question qui explique tout lorsqu'on obtient la réponse. Et la réponse est : Il n'y a pas de dette ! La soi-disante dette n'est que le pillage des populations par les banquiers que cette europe a permis par son article 104 du traité de masstricht. L'europe des banquiers et leurs complices politiciens ont ainsi appauvri les populations, les font souffrir, détruisent tout le tissu économique et les acquis sociaux... tout cela pour verser une rançon aux banquiers. Il faut exiger une remise à zéro de la dette car cette dette n'est que composée des intérêts de l'argent volé aux populations !

  • Verly.
    Verly.     

    La dette est en grande partie resposable du déficit. Il y a trente ans les biens en ciculation état moins nombreux mais les gens vivaient mieux. Les enuis ont commencé losque Giscard et Pompidou ont décidé que l'état ne pourrait plus emprunter a sa banque centrale mais devrait recourir obligatoirement à des banques privéees. La banque centrale prêtait à taux zéro, quelquefois à 1%. Les banques privées à 4°. Depuis la dette n'a cessé de croitre car les banques se sont concertée pour faire monter les taux. L'article 123 du traité de Lisbonne a rendu cette disposition obligatoire pour tous les états signataires. Maintenant ces banques pratiquent des taux qui varie entre 4% et 18%.

  • loloo
    loloo     

    Mediapart dévoile la triple casquette de Philippe Dominati (photo), sénateur UMP, administrateur d'une entreprise d'éoliennes et du leader mondial des centres d'appels. En 2010, ces activités privées devraient lui rapporter plus de 200.000 euros. Quels intérêts, au juste, s'emploie-t-il à défendre au Parlement?

  • Money money
    Money money     

    quelqu'un a entendu la réponse sur le cumul DES MANDATS?

  • padoue
    padoue     

    En serrant la ceinture d'un cran voir de plusieurs de toujours les mêmes,on s'occupe à l'heur actuelle de la revalorisation du prix des consultations des médecins généralistes qui ne sont pas les plus démunis(électorat oblige),les autres vont devoir encore s'éssoufler.

Lire la suite des opinions (41)

Votre réponse
Postez un commentaire