En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Bruno Le Maire et Édouard Philippe
 

D'abord reportées par Matignon, les baisses d'impôts promises par Emmanuel Macron sont finalement maintenues pour 2018 par Bercy et l'Élysée. Un cafouillage dont Édouard Philippe est la principale victime politique.

Inscrivez-vous à la Newsletter Politique

Newsletter Politique

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • Tarco 14
    Tarco 14     

    EP en est la victime mais aussi le responsable. Comment a t'il pû croire que l'on allait se contenter de l'eau tiède alors que l'eau chaude nous avait été promise. S'il croyait au mesures fiscales de relance il fallait bien entendu les mettre en oeuvre sans tarder et s'il n'y croyait pas ne jamais les mettre en oeuvre !!

  • Tarco 14
    Tarco 14     

    EP en est la victime mais aussi le responsable. Comment a t'il pû croire que l'on allait se contenter de l'eau tiède alors que l'eau chaude nous avait été promise. S'il croyait au mesures fiscales de relance il fallait bien entendu les mettre en oeuvre sans tarder et s'il n'y croyait pas ne jamais les mettre en oeuvre !!

  • lugeot
    lugeot     

    Voila ce qui arrive quand on vote pour une image ou une predication. Les economies qui vont s'ensuivre , vous les paierez d'une. Façon ou d'une autre , retraités CSG , etudiants , droits d'entrée, services et santé , droits sociaux . Supprimer une taxe , ou impots qui gêre votre environnement est une tres mauvaise idee , non seulement elle oppose , mais en plus elle désolidarise de vos responsabilités, prendre aux uns pour donner aux autres dans un rituel sans fin , n'est pas une façon de gouverner mais de masquer son inefficacité, 60000 millionnaires sont dejà partis de notre pays , enlevant 800000 emplois , croyez vous que les restants vont continuer à se faire tondre gratis' Les retropedalages des dernieres heures ne sont que de la fébrilité, le politique et la demagogie prennent le pas sur les realites.

  • lugeot
    lugeot     

    Voila ce qui arrive quand on vote pour une image ou une predication. Les economies qui vont s'ensuivre , vous les paierez d'une. Façon ou d'une autre , retraités CSG , etudiants , droits d'entrée, services et santé , droits sociaux . Supprimer une taxe , ou impots qui gêre votre environnement est une tres mauvaise idee , non seulement elle oppose , mais en plus elle désolidarise de vos responsabilités, prendre aux uns pour donner aux autres dans un rituel sans fin , n'est pas une façon de gouverner mais de masquer son inefficacité

  • Alpes et lac
    Alpes et lac     

    Décidez vite et corriger en cas de problème est une manière d'avoir TOUJOURS le plus de choix possible.

    Prendre son temps pour décider, attendre le consensus, c'est voir disparaitre TOUTES les solutions novatrices ...
    ... et au bout du processus n'avoir qu'une seule solution.
    Laquelle ? La plus standard, la moins novatrice.
    Ca donne une illusion d'avoir pris la bonne décision. Mais non ... c'était la seule qui restait et comme par le passé elle ne résoudra rien. Les autres avaient déjà fait comme ça.

    Alors que décider vite, à condition de corriger les imperfections, permet d'avoir "le mieux".
    Ca semble risqué, mais avec des gens dynamiques qui ne "dorment" pas et qui ne sont pas dogmatique, les erreurs sont vite détectées et corrigées.
    Et ça s'appelle parfois -à tort- la chance. Alors que c'est de l'optimisation.

  • bergheim
    bergheim     

    Philippe humilié ? vous lui avez posé la question s'il se sentait humilié ?

    Picto
    Picto      (réponse à bergheim)

    mais non .... ce sont les vieux politicard qui ont un ego démesuré et qui se sentent humiliés pour pas grand chose.

    C'est le boulot du premier ministre d'en prendre plein la tronche. il est le fusible.
    C'est comme ça que ça se passe des les entreprises : on décide vite sans réunions et palabres interminables.
    Et en cas d'erreur probable, on corrige rapidement, sans attendre. Pas d'humiliation, ça fait partie du jeu pour être efficace.

    Ce management par le chaos est une technique qui permet d'attendre l'optimum. Rapidement.
    En effet, tourner en rond pour décider est trouver la meilleure décision dans risque c'est une perte de temps et le résultats est un choix traditionnel et conformiste.

    BRAVO LA METHODE MACRON !

    ViveLe Roy
    ViveLe Roy      (réponse à Picto)

    En partie d'accord avec vous, la prise de décision sera rapide avec M. Macron. Cependant, d'une part la France n'est pas une entreprise et d'autre part je ne vois que de vieilles recettes utilisées pour l'instant, parfois au mépris des réalités économiques. Par exemple, la réduction du budget de la défense de 800 millions, alors qu'il a été constaté qu'une dépense dans ce domaine de 0.9 assurait un retour de 1.4 à minima...Fukyoku Kyohei !

    ViveLe Roy
    ViveLe Roy      (réponse à ViveLe Roy)

    Pays riche - Armée forte !

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Macron veut faire de son mouvement une formation disciplinée au service exclusif de son capitaine,car le ciel s’ennuage peu à peu,des promesses différées aux sacrifices imprévus en passant par le retour de quelques grosses pierres d’achoppement :le Code du Travail,Notre-Dame-des-Landes,l’écotaxe,le diesel,la CSG,les pensions et la pénébilité rabotée,les raisons de la colère prennent date.Le mécontentement ou le désenchantement populaires pourraient rapidement remettre en ordre de bataille une opposition multiforme.Le pouvoir aurait tort de se croire à l’abri de toute mauvaise surprise,car le public est versatile,surtout lorsque ses intérêts sont menacés.

    Picto
    Picto      (réponse à mirabelle57)

    MAcron va regler les gros problème que vous citez de la même manière : décision rapide, correction rapide en cas d'erreurs. Par tâtonnement.
    Et ça va aller vite.
    Les solutions trouvées seront proches de celles qu'il voulait au départ.
    C'est la nouvelle politique ça.
    Décider comme dans les entreprises. Vite.
    Ne pas laisser le temps aux "adversaires" de se retourner.
    Et trouver l'optimum de ce qui est acceptable.

    Vous verrez, il va régler tous les problèmes que les autres n'ont pas réussi à résoudre, comme cela.
    C'est la nouvelle politique.
    Celle qui n'a pas encore échoué. ESSAYONS DONC

    Alpes et lac
    Alpes et lac      (réponse à Picto)

    la vitesse est l'allié de la réussite en affaire.
    Certains pensent que c'est la chance car il ne comprennent pas pourquoi certains réussissent mieux que d'autre.
    Decider vite permet de corriger en cas de mauvaise décision.

  • JCS06
    JCS06     

    Après le grand flou pendant la campagne, voici venu le temps du grand brouillard. Ne nous y trompons pas le grand prestidigitateur est bien à ma manoeuvre !!

Votre réponse
Postez un commentaire