En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Jean-Marc Ayrault affirme être "l'homme du concret".
 

Dans une interview au quotidien gratuit 20 minutes, Jean-Marc Ayrault a répondu aux sujets chauds du moment: chômage, mariage pour tous, PMA et remaniement. Le Premier ministre a notamment affirmé vouloir faire de la bataille pour l’emploi sa priorité.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

36 opinions
  • Philippe Serin
    Philippe Serin     

    C'est un connard,il subventionne des entreprises ou des secteurs non porteur d’emplois(Airbus,les chantiers de Saint-Nazaire,le nucléaire)qui ne vivent que grâce au commande venu de l'extérieur ce qui n'est pas une économie sereine mais qui gaspille de l'argent au lieu de favorisé les métiers des énergies propre et il y en a plein et pas que le solaire ou l'éolien ou l'entretien de la nature et la restauration du patrimoine,le recyclage des métaux dans les casses de voitures ou autre déchèteries ou les métaux sont entreposaient alors que dans le même temps nous achetons les métaux a l'étranger et vous croyez que c'est une pratique normal non bien-sur car les vrais économie sont a faire ici pas dans les augmentation de charges,taxes,impôts ou TVA qui ne sert a rien car le gaspillage n'est pas là mais dans l'état lui même qui à perdu la raison ou plutôt a la classe politiques de pourri,l'état coute 52% de nos impôts et nous le reste,pensez-ci.

  • karaar2312
    karaar2312     

    J.M.AYRAULT ferait mieux de sous-traiter l'aide à la recherche d'un emploi au secteur privé (sous contrat avec l'état avec un cahier des charges précis) qui embaucherait des personnes compétentes pour ce boulot que le Pôle Emploi est incapable d'assumer vu l' insuffisante formation de ses agents.
    Il y a aussi urgence à redéfinir la Formation Continue qui permet à certains de s'en mettre plein les poches et surtout pas à ceux qui en ont le plus besoin.
    Ce n'est pas en 2017 que cette réforme doit intervenir mais immédiatement.

  • geniette
    geniette     

    pauvre type

  • mauvais citoyen
    mauvais citoyen     

    Les Français ne sont pas dans le rejet de ce gouvernement???? Quand je dis que ces politiques sont complètement déconnectés de la réalité...

  • lamadeleine
    lamadeleine     

    il réve celui là! la pygmée a préférée le mariage BOBO à la voix du peuple alors maintenant chacun sa m.....

  • sarah040000
    sarah040000     

    il veut rassembler ...ahahaha .... et ils font tout pour la division c'est drôle non ?,, rigolo et nul; petit prof plein de mesquineries faux cul hypocrite menteur et incompétent dehors démission !!!!!! il nous donne de quoi vomir à chaque fois qu'il blablatte !

  • dnomyar
    dnomyar     

    il y aura jamais d'amélioration, avec ce niveau de bricoleurs, faudra je pense faire parler la rue ....

  • erwan75
    erwan75     

    Quels aveux d'échec, d'impuissance et surtout d'incompétence ... après avoir insulté les chefs d'entreprises, fait fuir les entrepreneurs, ecrasér les entreprises de taxes et impôts, fait exploser le chômage, détruit la croissance, fait reculer le pouvoir d'achat comme jamais en France et avoir jeté les français dans la rue .. ils viennent maintenant pleurnicher pour que le français qui les rejette en masse se rassemblent pour les aider ???? heureusement que le ridicule ne tue plus ...suivant la formule maintenant consacrée : QU'ILS DÉGAGENT !!!

  • sanguin
    sanguin     

    La France va prêter 150 millions d’euros au Maroc pour le développement des zones d’activités délocalisées, notamment des centres d’appels et des services informatiques. Cette décision gouvernementale n’est pas du goût de certains milieux professionnels français.

    > De l’argent du contribuable français pour créer des emplois au Maroc, cela choque certaines personnes, notamment des associations professionnelles. « M. Ayrault et M. Montebourg sont-ils tombés sur la tête ? 36 000 informaticiens sont au chômage en France, avec une hausse de 16% sur les six derniers mois, et le gouvernement encourage à re-délocaliser ? », s’insurge Régis Granarolo, président de l’Association professionnelle des informaticiens.
    > En effet, lors de l
    > a visite du premier ministre Jean-Marc Ayrault au Maroc le 12 décembre dernier, 13 conventions ont été signées entre la France et le Maroc. L’une d’elle concerne un prêt de 150 millions d’euros destiné au financement du développement des zones d’activités délocalisées, notamment des centres d’appels et des services informatiques.

    > Il faut préciser que la forte réaction à cette signature intervient dans un contexte où le gouvernement français annonce vouloir lutter contre la délocalisation, comme il l’a fait cet été en appelant les prestataires à relocaliser en France leurs centres d’appels basés à l’étranger. Ce prêt à l’offshoring marocain est donc d’autant moins « compréhensible » pour les professionnels des secteurs concernés !

  • sanguin
    sanguin     

    Désolé, mais ce n'est que le début de la chianlie!!!Hollande a toujours sa boite à outils mais ce ne sont pas les bons outils...hihihihi il n'a qu'à voir avec ces FORCES VIVES....

Lire la suite des opinions (36)

Votre réponse
Postez un commentaire