En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Ayrault : "La France devait intervenir sans attendre"

Jean-Marc Ayrault, mercredi 16 janvier, devant l'Assemblée nationale
Jean-Marc Ayrault, mercredi 16 janvier, devant l'Assemblée nationale - © DR

Devant l'Assemblée nationale, le Premier ministre a réaffirmé mercredi les objectifs de la France au Mali et le bien-fondé de son intervention.

Sur le même sujet :

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
30 opinions
  • HeyBaal,

    Lorsque les crises ont éclaté, la descente a été contenue. Maintenant qu'elles sont loin derrière nous, la descente s'accélère. Ceci dit je vois pas bien où vous voulez en venir. Si c'est pour dire "c'était mieux avant", autant dire que la prospérité était due aux tubes cathodiques ou à l'absence de microondes. Il y a des facteurs extérieurs absolument incontournables dans les problèmes financiers qu'affronte la France. Affirmer que c'est parce qu'on a élu x ou y, et que donc on doit maintenant élire z ... c'est quoi, de l'analyse politico économique ou du ploum ploum de l'école primaire ?

  • pierre76,

    On nous dit combattre les islamistes au Mali et pendant ce temps on régularise les Islamistes en FRANCE qui voudront bien voter la GAUCHE!!!!!

  • pierre76,

    Deux grandes émissions sur les télés en ce moment: le Dakar et le Mali Et pendant ce temps, Peugeot licencie, Renault licencie, le taux du livret A AAAAH, les sans papier retrouvent des papiers, les un million de manifestants n'étaient que 340 milles, en FRANCE tout va bien, aucun problèmes les boeufs regardent le Dakar ou le Mali hihihihi c'et tellement passionnat que j'en oubliais le CHOMAGE

Lire la suite des opinions (30)

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •