En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Alain Juppé, François Fillon, Bruno Le Maire et Nathalie Kosciusko-Morizet n'assisteront pas au discours de Nicolas Sarkozy samedi.
 

Les responsables du parti se réunissent ce samedi pour entériner les listes des élections régionales. Mais une partie des poids lourds de la formation bouderont le discours de clôture de Nicolas Sarkozy.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • tecktango
    tecktango     

    Au Ps on fait campagne sans dire qu'on est du PS, à l' UMP on fait campagne et on veut surtout pas être vu avec le p'tit. Drôle d'ambiance.

  • bignol
    bignol     

    eh bien comme cela il sera sur qu il aura raison?j oublai il faut quelqu un pour l applaudir?

  • Facebook-291712044363653
    Facebook-291712044363653     

    Il aime qu'on l'aime, ça a un nom ce genre de comportement

  • Facebook-291712044363653
    Facebook-291712044363653     

    Il doit arrêter son cirque le prétentieux, Non, c'est Non.

  • zozo85
    zozo85     

    comme il dit : "j'ai changé". En effet à la tête de l'UMP il n'aurait pas supporté ces absences. Cela ne serait d'ailleurs venu à l'idée de personne de ne pas être là et espérer être au premier rang voir à la tribune.

  • unique arthur
    unique arthur     

    ils ne savent pas comment lui faire comprendre que les Français n'en veulent pas.

  • bernadete
    bernadete     

    chacun a le droit de vaquer à ses occupations, où est le problème, mais les absents ont toujours tort, et de là qu'une liste subisse une petite modification de dernière minute, faudra pas pleurer ensuite, ce sera trop tard.

    Grnoumpf
    Grnoumpf      (réponse à bernadete)

    En ce qui concerne Sarkozy, ce sont surtout les électeurs qui sont toujours absents... Même au sein de son propre parti où il n'amuse plus qu'un tiers des militants... après en avoir fait fuir 80 000 entre Novembre 2014 et Septembre 2015... Tiens d'ailleurs, le "sauveur" avait promis un bilan mensuel des nombres d'adhésions sous huissier à compter d'octobre 2015. Il a sans doute oublié...

Votre réponse
Postez un commentaire