Assemblée : Collard se trompe et provoque le rejet d'un texte UMP

Le député FN s'est un peu emmêlé les pinceaux au moment du vote sur une proposition de loi UMP, provoquant un nouveau vote... et le rejet du texte.

M. T. avec AFP
Le 21/02/2013 à 14:53
Mis à jour le 21/02/2013 à 17:55
Gilbert Collard en avril 2012, alors président du comité de soutien de Marine Le Pen à l'élection présidentielle. (RemiJDN - Flickr - CC)

Appuyer sur le mauvais bouton peut être lourd de conséquences. Une proposition de loi UMP visant à élargir les conditions d'attribution à la carte du combattant a été rejetée jeudi à l'Assemblée, après une erreur de vote de Gilbert Collard.

Alors que le député du FN était seul sous son étiquette en séance, trois votes d'extrême droite ont été enregistrés. La présidente de la commission de la Défense, Patricia Adam, est intervenue pour noter que "Jacques Bombard et Marion Maréchal-Le Pen avaient voté contre", demandant : "Comment est-ce possible alors que Gilbert Collard est seul dans l'hémicycle ?"

Vote depuis le boîtier de Marion Maréchal

Le député FN a alors expliqué avoir voté pour lui-même ainsi que pour Marion Maréchal-Le Pen, pour qui il avait une procuration. Avant d'indiquer qu'il avait appuyé sur le boîtier des votes depuis la place de la députée FN... Laquelle avait elle-même une procuration pour Jacques Bompard.

Du coup, trois votes ont été enregistrés et non deux. Or un député ne peut avoir procuration que pour une personne.

Le vote a été déclaré "faussé". L'Assemblée a dû donc procéder à un nouveau vote avec scrutin public et une motion de rejet émanant du PS, repoussée à la surprise générale lors du premier vote, a finalement été adoptée.

La proposition de loi UMP, qui visait à élargir l'attribution de la carte du combattant aux ex-combatttants de l'armée française totalisant au moins quatre mois de présence en Algérie avant le 1er juillet 1964, est donc tombée aux oubliettes.

Résultats élections européennes 2014

Toute l'actu Politique

La question du jour

Faut-il dissoudre la LDJ, Ligue de défense juive?