En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Affaire Tapie: Lagarde sera entendue fin mai par la Cour de justice de la République

Mis à jour le
Affaire Tapie: Lagarde sera entendue fin mai par la Cour de justice de la République
 

Christine Lagarde sera auditionnée « fin mai » par la Cour de justice de la République dans l'affaire Tapie/Crédit Lyonnais. L'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy risque une mise en examen, dans une enquête pour complicité de détournement de fonds publics et de faux.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

91 opinions
  • Marin Breton
    Marin Breton     

    Quelle Belle Démonstration .......
    Les Fonctionnaires reste la Première Armée d'Occupation de notre pays .... Collabos durant la guerre et Socialistes depuis !!!!!!!

  • XCV
    XCV     

    https://www.youtube.com/embed/NFKTHQxBuFg

  • CHTI333
    CHTI333     

    LA SOCIETE FRANCAISE A EVOLUE AVEC SON TEMPS . LES POLITIQUES NE COMPRENNENT PAS QUE TOUS LEURS JEUX ,LES ELOIGENT DU PUBLIC ,DE JOUR EN JOUR . LES AMBITIONS DES UNS ET DES AUTRES ,COMMENCENT A LE GAVER CE PUBLIC ! ALORS QUE LES GENS PRENNENT PEU A PEU CONSCIENCE ,DES DERIVES DE CES 30 DERNIERES ANNEES ,EUX CONTINUENT A S'AMUSER !...ILS JOUENT A LA BABALLE ,QU'ILS SE RENVOIENT , ET AUX EXERCICES DE DIVERSION.

  • nini26
    nini26     

    Il revisite le dernier quinquennat pour que personne ne parle des magouilles du Nord Pas de Calais, il me semble qu'il a pris 6 mois avec sursis pour arrangement entre autre de marchés publics ainsi que celle de M Guerini.
    Enfin que l'on regarde à gauche ou à droite, c'est vrai les loups ne se bouffent pas entre eux.............

  • justemonavis
    justemonavis     

    Il faut bien détourner l'attention des spectateurs et des auditeurs des sujets de corruption et de changement de programme sur le mariage gay. Voulu par Pierre Bergé ? imposé ? pourquoi ? C'est sûr , à droite ils ne sont pas tout roses , mais à gauche quand on fait l'inverse de ce qu'on prône , il y a de l'incohérence , ou plus grave , une corruption pire que celle qu'on nous montre , non ?

  • QSEC
    QSEC     

    Tout commence en février 1993 lorsque Bernard Tapie cède Adidas pour 315,5 millions d'euros à des investisseurs dont le Crédit Lyonnais, alors détenu par l'État. L'année suivante, Adidas est revendu 701 millions à Robert Louis-Dreyfus, alors que Bernard Tapie vient d'être personnellement placé en liquidation judiciaire. En 1995, Tapie réclame au Crédit Lyonnais 229 millions d'euros en plus-values de cession. La même année, Robert Louis-Dreyfus introduit Adidas à la Bourse de Francfort pour 1,6 milliard d'euros. La pilule est amère pour Bernard Tapie.

    En 1998, il va jusqu'à réclamer 990 millions d'euros, invoquant un "montage frauduleux". Une médiation amorcée entre l'État et Bernard Tapie tourne court en 2004. Un an plus tard, la Cour d'appel condamne le Consortium de réalisation (CDR), chargé de la gestion du passif du Crédit Lyonnais après sa faillite en 1993, à verser 135 millions d'euros à Bernard Tapie. Mais ce jugement est annulé en octobre 2006. Et en décembre 2007, le bouclage de ce litige judiciaire est confié à un tribunal arbitral, Christine Lagarde, alors ministre de l'Économie, arguant qu'il faut mettre fin à une procédure longue et coûteuse.

    Juillet 2008: un arbitrage en faveur de Bernard Tapie

    L'arbitrage privé donne gain de cause à Bernard Tapie contre l'État en condamnant le CDR à lui payer 285 millions d'euros de réparations, dont 45 millions pour préjudice moral. Malgré la polémique suscitée par cette décision, Bercy renonce à tout recours et assure que l'ancien patron d'Adidas ne touchera au final que 20 à 50 millions d'euros. Mais en 2010, le Canard enchaîné révèle que Bernard Tapie va empocher 210 millions d'euros.

    Mai 2011: Christine Lagarde mise en cause dans l'affaire Tapie

    À la demande de neuf députés socialistes, la Cour de cassation saisit la Cour de justice de la République d'une enquête sur Christine Lagarde pour abus d'autorité, un délit passible de cinq ans de prison. On reproche à la ministre d'avoir confié en 2007 le bouclage du contentieux entre Bernard Tapie et le CDR à un tribunal arbitral plus favorable à l'ancien homme d'affaires, au lieu d'attendre que la justice suive son cours.

    Août 2011: la Cour de justice ouvre une enquête sur Christine Lagarde

    Après des mois de reports, la Cour de justice décide finalement d'ouvrir une instruction visant Christine Lagarde, passée entre-temps des manettes de Bercy à celles du FMI. Le motif de l'enquête s'est précisé. Alors qu'il était question d'"abus d'autorité", Christine Lagarde est suspectée désormais de "complicité de faux" et "complicité de détournement de biens publics", des délits passibles de dix ans de prison. Elle devra s'expliquer non seulement sur la préférence donnée à la procédure d'arbitrage privé, mais aussi sur le montant considérable du préjudice moral accordé à Bernard Tapie.

    Janvier 2013: l'enquête passe à la vitesse supérieure

    Apparemment au point mort depuis des mois, l'enquête de la justice accélère avec une série de perquisitions chez Bernard Tapie et Stéphane Richard, ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde à Bercy. Les locaux des avocats de Bernard Tapie et du CDR sont eux aussi perquisitionnés ainsi que les domiciles des trois juges arbitraux qui ont soldé le contentieux sur la vente d'Adidas.

    Mais les jugent s'interrogent aussi sur l'implication de Nicolas Sarkozy. Ils se sont fait remettre les agendas de l'ancien président de la République par le juge en charge à Bordeaux de l'enquête sur l'affaire Bettencourt. Nicolas Sarkozy et certains membres de son cabinet auraient rencontré l'ancien patron d'Adidas à une période sensible de l'affaire.

    Mars-avril 2013: l'étau se resserre un peu plus autour de Christine Lagarde

    Après la perquisition du domicile parisien de l'ancienne ministre de l'Économie, le 20 mars 2013, son avocat fait savoir que "Mme Lagarde n'a rien à cacher", et que sa cliente n'a pas été entendue dans le cadre de l'enquête. Voilà qui ne saurait tarder. Ce 18 avril, comme attendu depuis des mois, la Cour de justice de la République annonce que Christine Lagarde sera auditionnée fin mai. Affaire à suivre...

  • Beatitude
    Beatitude     

    l'affaire Tapie a été initiée par le grand voyou de 1981, on se demande ce que vient faire Lagarde dans cette sombre affaire... Mais la gauche a tous les pouvoirs, depuis le cantonnier jusqu'au président de la ripoublique provisoire...
    Mr Tapie a été spolié par le Crédit Lyonnais et cette affaire traînait depuis 20ans il était temps d'en finir .
    Le Crédit Lyonnais était à l'époque une banque socialiste qui a fait des affaires douteuses jusqu'à sa faillite et l'incendie du siège de Paris, certainement dans le but de cacher des preuves compromettantes pour la gauche .

  • padupp&co
    padupp&co     

    Quand on pense à tous les milliards (encore 31,4 milliards d'euros donnés récemment par Moscovici) que la France donne au FMi !!!! Tout ça pour mettre un Français à sa tête :DSK ,Lagarde ...le suivant sera sans doute Cahuzac ! Si on rajoute les dizaines de millards (voir centaines depuis 10 ans ),donnés à l'Europe ,on pourrait effacer la dette ...

  • CHTI333
    CHTI333     

    TOUS LES EVENEMENTS EN COURS ( Cahuzac, Lagarde , Patrimoine etc...ETC...) ne sont destinés ,en fait? qu'à dissimuler aux gens ,les couloeuvres qu'on est entrain de leur faire avaler !.

  • juniluisjpp
    juniluisjpp     

    ils ont peur 25%

Lire la suite des opinions (91)

Votre réponse
Postez un commentaire