En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Manuel Valls a déclaré dimanche qu'il ne voulait pas de la "berlusconisation" de la France.
 

Le Premier ministre a assuré dimanche qu'il n'accepte pas les critiques des institutions judiciaires faites par Nicolas Sarkozy, récemment mis en examen. Manuel Valls a également promis de garantir le budget de la culture durant trois ans.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

73 opinions
  • internetdev
    internetdev     

    Hollande et Sarkozy n'existeraient pas l'un sans l'autre.
    L'un est là parce que l'autre bousillait le PS dès 1997. L'autres est là parce qu'il l'a négocier avec le premier.
    Les soutient de Tapie Séguéla et autres à Royal en 2006 n'étaient pas un hasard. Sarkozy avait besoin d'une nulle pour qu'Hollande et lui la bousillent.

    La France échoue parce qu'il n'y a plus d'aléa démocratique.

  • internetdev
    internetdev     

    Qu'il se vire tout seul.

  • internetdev
    internetdev     

    non Bozzo le clown!

    Parce qu'il fau être sourd pour croire que Valls est Socialiste

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    L'argent des partis politiques vient du secteur public. Donc des avocats, des médecins, des entrepreneurs, etc. qui composent la droite. Et non pas des hauts fonctionnaires et syndicalistes qui composent la gauche, ou encore les fils à popa qui composent l'extrême droite.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    L'injustice de droite avec le vilain riche qui mange les enfants des gentils pauvres, sérieux les jeunes socialistes on les croirait sorti d'un camp de propagande. Y a toujours eu des boucs émissaires pour justifier la politique du contre. Les riches, les juifs, bruxelles ... Et sinon la politique du chacun se sort les doigts du c*l pour bosser, en arrêtant de pleurer que le monde est rempli de vilain et qu'on doit donner tout notre pognon à papa état pour qu'il nous en préserve, c'est pour quand ?

  • NeIson
    NeIson     

    L'UMP, c'est la philosophie de l'échec, le credo des ignares et le prêche des envieux, sa mission est de distribuer la misère de manière égalitaire pour le peuple----------Nicolas Sarkozy fut le premier : il ne savait pas où il allait, il ignorait où il se trouvait... et il faisait tout ça aux frais du contribuable.

  • Nelson
    Nelson     

    Wiston Churchill

  • Nelson
    Nelson     

    Le socialisme, c’est la philosophie de l’échec, le credo des ignares et le prêche des envieux, sa mission est de distribuer la misère de manière égalitaire pour le peuple----------Christophe Colomb fut le premier socialiste : il ne savait pas où il allait, il ignorait où il se trouvait... et il faisait tout ça aux frais du contribuable.

  • pasquedubien
    pasquedubien     

    En dehors des frasques, B a permis à l ' Italie de ne pas sombrer, mais il est de droite !!!!

  • korben
    korben     

    mais c'est trop tard l'image de Berlusconi que vous donnez de la FRANCE DEPUIS DEUX ANS MAINTENANT vous revient de droit vous et votre équipe de branquignolles , vous nous fatiguez VALLS les français en ont marre des politiques comme vous , des donneurs de leçons , des chevaliers blancs, chaque jour emmène son scandale financier , des prises d’Intérêt , de détournements d'argent public, d'abus de pouvoir etc etc voilà ce que nous retenons des hommes politiques droite et gauche confondus

Lire la suite des opinions (73)

Votre réponse
Postez un commentaire