En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
1er octobre 2012 à Berlin: Catherine Deneuve et Gérard Depardieu prennent la pose pour la sortie du film "Astérix, au service de Sa Majesté"
 

Catherine Deneuve dit vendredi dans Libération sa « colère née des jugements à l'emporte-pièce » de Philippe Torreton sur Gérard Depardieu et estime indigne d'un homme d'Etat le « minable » prononcé par Jean-Marc Ayrault au sujet de l'exil fiscal de l'acteur.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

171 opinions
  • saurat 33
    saurat 33     

    bravo vous avez bien résumé la situation !! Et ces couillons de français qui votent depuis tant d 'années pour ces incapables qui s 'octroient malgré tout de bons salaires !!!

  • unitespe
    unitespe     

    D'autres suivront la France pays d'accueil n'appartient plus aux français.
    Ceux qui resteront et qui auront la chance de travailler si on peut appeler travailler une chance, car l'argent gagne servira à entretenir toute la misère du monde. Pensons à nous, à nos enfants, petits-enfants quel avenir pour eux ?

  • ricks
    ricks     

    il avait raison,le grand Michel Audiard: "Les impôts c'est comme les conneries, on finit toujours par les payer". y a plus qu'à attendre!

  • bypy
    bypy     

    Les exilés fiscaux votent "avec leurs pieds". Je ne doute pas que s'ils pensaient que leurs impôts soient utilement employés ils resteraient en France. Mais ils n'acceptent pas qu'ils alimentent la gabegie actuelle et, puisqu'on refuse de les écouter, ils votent avec leurs pieds. La question est de savoir à quel moment les socialistes qui nous gouvernent comprendront que lorsque les riches maigrissent les pauvres meurent. Il est évident que la bonne politique est celle de ces états qui attirent les riches. C'est à ce critère que nous reconnaîtrons celui qui sera un bon président. Ce ne sera manifestement pas Hollande. Ce n'était pas non plus Sarkozy puisque même sous sa présidence les riches, comme Jonny Halliday, trouverons-nouspartaient déjà.( il est vrais que les socialistes disaient sous Sarkozy que quand ils reprendront le pouvoir qu'ils plumeraient les riches ) mais quand ce président providentiel qui inversera l'hémorragie actuelle ?

  • Beatitude
    Beatitude     

    L’exil fiscal des « riches » illustre une nouvelle fois la stupidité, la nocivité et l’aveuglement de la politique suivie en France depuis 1981.

    Depuis vingt-cinq ans, chaque année, l’exode fiscal se poursuit, par dizaines de milliers, pour le plus grand profit des pays voisins, incrédules devant une telle stupidité des gouvernants français. Le parallèle avec l’exode des Huguenots consécutif à la révocation de l’édit de Nantes est frappant. À partir de 1685, plusieurs États européens bénéficièrent de l’exode, au péril de leur vie, d’un million de protestants actifs, instruits et entreprenants, parmi les meilleurs sujets de Louis XIV, chassés par la stupide persécution religieuse du Roi-Soleil.

    Aujourd’hui ce sont les persécutions fiscales qui sévissent, tout aussi stupides. Nos politiques non pas lus « la poule aux œufs d’or ». Depuis vingt-cinq ans, le mot d’ordre, de la gauche à la droite, est « sus aux riches », ils sont responsables donc « coupables ». Ces salauds de privilégiés doivent « payer » pour recracher leur fric forcément volé au peuple… Celui-ci en profite-t-il ? Manifestement non, si l’on en juge par le nombre de clients des Restos du cœur, de CMUistes, de RMIstes, qui n’arrête pas d’augmenter… Les politiques ( droite et gauche ) vont-ils en tirer les conclusions qu’en tirerait tout esprit sensé ? Non ! Pas question de supprimer l’ISF ! Ce serait un cadeau aux riches.
    Mieux vaut donc tous crever à petit feu de cette hémorragie continue de nos forces vives. Sous l’accumulation de taxes, d’impôts, de prélèvements obligatoires, véritable boulet aux pieds du contribuable français. Certes, mais innocents du péché inexpiable des « riches », jetés en pâture comme les chrétiens dans les arènes de l’Empire romain. Nous crèverons tous, mais pauvres, donc innocents !

  • 4UfcDa9
    4UfcDa9     

    c'est fini
    La Première dame ne présentera pas d'émissions sur D8. Dans une interview à Ouest-France, mercredi, Valérie Trierweiler explique qu'elle comprend les critiques et renonce à présenter un magazine à vocation culturel ou humanitaire sur la nouvelle chaîne de la TNT. Toutefois, elle continuera à exercer son métier de journaliste - avec Paris Match notamment - car ses enfants sont "à [sa] charge" et elle ne voit "pas comment faire sans salaire".

  • CHTI333
    CHTI333     

    ELLE N EST PAS MINABLE ,L ATTITUDE DES HOMMES ET FEMMES POLITIQUES QUI PENDANT 5O ANS ONT RACONTE DES BALIVERNES AU PEUPLE BEAT . ILS ONT FAIT CROIRE ,PENDANT 50 ANS QU IL Y AVAIT UN MODELE FRANCAIS DE TRAITEMENT SOCIOLOGIQUE ET SOCIAL DES PROBLEMES ! POUR ETRE ELUS ,ET SE REMPLIR LES POCHES ,ILS ONT RACONTE N IMPORTE QUOI ! MAINTENANT ,ON DECOUVRE ,AVEC LA DETTE PUBLIQUE ,QUE TOUT ETAIT , A CREDIT .....

  • bypy
    bypy     

    La diabolisation, outil favori de la pensée totalitaire, est reprise par cette gauche coupée du peuple. Elle n’existe plus que dans l’intimidation, l’intolérance. Les ayatollahs iraniens, inventeurs du concept d’islamophobie pour interdire la critique de l’islam, sont devenus les inspirateurs de la cause homosexuelle. Dominique Bertinotti, ministre déléguée à la Famille, assure : "Quand on ne donne pas les mêmes droits aux homosexuels et aux hétérosexuels, n’est-ce pas de l’homophobie ?" Homophobie : le mot qui cloue le bec. Il permet de soutenir que ceux qui s’opposent au mariage gay n’aiment pas les homosexuels, en écho à ceux qui assurent que critiquer l’islam radical revient à rejeter les musulmans. La même dialectique victimaire au service d’un même communautarisme est avalisée par le pouvoir. Ce faisant, il remet en question la liberté d’opinion.

  • HLM
    HLM     

    partageons nos richesses et n oubliez pas mme d et mr g c est nous qui allons vous voir dans les salles et sur scene ! un peu de respect !!!

  • yseulte
    yseulte     

    De payer pour ça et de nous en réjouir ! Même à l'étranger les enfants des français de papier ont leurs études payées à 100% par les bourses alors que les français de souche doivent retirer leurs enfants des écoles françaises faute de moyen. Elle est pas belle la vie ?

Lire la suite des opinions (171)

Votre réponse
Postez un commentaire