En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Manuel Valls est attendu à La Réunion et à Mayotte, de jeudi à samedi.
 

Le Premier ministre débute ce jeudi son premier déplacement outre-mer, avec un voyage qui l'amènera dans l'océan Indien, à la Réunion et à Mayotte. Entre les questions liées à l'emploi, au développement et à la sécurité, le chef du gouvernement aura fort à faire.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  •        vauban
    vauban     

    Valls en opération séduction et sécurité à La Réunion et à Mayotte.................il est infatigable ce mec

  • brindacierfifi12
    brindacierfifi12     

    Déjà pour 2017 !!!!! Il est Précoce !

  • brindacierfifi12
    brindacierfifi12     

    Déjà pour 2017 !!!!

  • valgego
    valgego     

    Vaste programme de réformes : de 2012 à 2015 , récompenser la naïveté d'un électorat qui a cru au père Noël , de 2015 à 2017 , tournée des chaumières pour ramasser les lettres au père Noël .
    Bilan cinq ans de bons procédés entre enfants attardés et le mythe du barbu à la houppelande rouge .

  • valgego
    valgego     

    Vaste programme de réformes : de 2012 à 2015 , récompenser la naïveté d'un électorat qui a cru au père Noël , de 2015 à 2017 , tournée des chaumières pour ramasser les lettres au père Noël .
    Bilan cinq ans de bons procédés entre enfants attardés et le mythe du barbu à la houppelande rouge .

  • Raslecol
    Raslecol     

    Tout est calculé au millimetre, Mr Valls ne va surement pas aller dans les quartiers difficile pour y peser l'ambiance et en constater la difficulté d'y vivre, non non, il preferera un discour bien rodé, surement pas écrit par lui même d'ailleurs et avec des auditeurs triés sur le volet, se pavaner ensuite le soir dans un hotel formule cresus, toujours aux frais du contribuable bien sûr...

  • beaudolo
    beaudolo     

    Faire campagne c'est bien mais on le paie non pas pour faire campagne pendant 2 ans mais bien pour travailler!

  • al Azar
    al Azar     

    .


    .......................................LIBEREZ RAIF BADAWI

    ................PRISONNIER D'OPINION EN ARABIE SAOUDITE



    Signé : AMNISTY INTERNATIONAL

    Facebook-1398783397092835
    Facebook-1398783397092835      (réponse à al Azar)

    Il est soupçonné d'avoir incendié des voitures et inventé une agression alors qu'il dénonçait sur son blog «l'insécurité» dans sa commune. Un ex-responsable départemental Front national de Seine-et-Marne a été écroué mercredi soir, dans l'attente de son procès.

    Adrien Desport, 25 ans, aujourd'hui suspendu du Front national, devait être jugé à Meaux en comparution immédiate aux côtés de cinq autres militants FN de Seine-et-Marne et du Val-d'Oise. Le procès a été renvoyé au 15 juillet, les prévenus ayant demandé un délai pour préparer leur défense.
    Ils ont reconnu les faits, sans les expliquer

    Dans l'attente, Adrien Desport, décrit par le ministère public comme comme «le plus impliqué», a été placé en détention provisoire. Les autres, des étudiants, un commercial, une dresseuse canine, très jeunes, apparus les visages fatigués devant une salle comble, ont été placés sous contrôle judiciaire.

    A des degrés divers, la justice reproche au petit groupe d'amis, âgés de 19 (bien 19) à 25 ans, d'avoir incendié des voitures en Seine-et-Marne et dans le Val-d'Oise, participé à une association de malfaiteurs, dénoncé une agression imaginaire, consommé des produits stupéfiants ou encore vandalisé des véhicules. Motifs politiques ? Crapuleux ? Règlements de compte ? La majorité a reconnu les faits en garde à vue, souvent en les minorant, mais ne les a pas expliqués.
    Plainte pour une agression imaginaire

    Adrien Desport, ex-responsable de la communication du FN 77, est en outre poursuivi pour avoir «inventé une agression» le 28 mars, veille du second tour des élections cantonales auxquelles il était candidat. Affirmant s'être fait agresser dans son véhicule par un homme armé d'une bombe lacrymogène, il avait déposé plainte.

  • bourbon-one
    bourbon-one     

    Et c'est reparti la promotion des journalistes pour ce personnage détesté de près de 80/100 des électeurs.
    Vous avez pas honte ?

    Facebook-1398783397092835
    Facebook-1398783397092835      (réponse à bourbon-one)

    Il est soupçonné d'avoir incendié des voitures et inventé une agression alors qu'il dénonçait sur son blog «l'insécurité» dans sa commune. Un ex-responsable départemental Front national de Seine-et-Marne a été écroué mercredi soir, dans l'attente de son procès.

    Adrien Desport, 25 ans, aujourd'hui suspendu du Front national, devait être jugé à Meaux en comparution immédiate aux côtés de cinq autres militants FN de Seine-et-Marne et du Val-d'Oise. Le procès a été renvoyé au 15 juillet, les prévenus ayant demandé un délai pour préparer leur défense.
    Ils ont reconnu les faits, sans les expliquer

    Dans l'attente, Adrien Desport, décrit par le ministère public comme comme «le plus impliqué», a été placé en détention provisoire. Les autres, des étudiants, un commercial, une dresseuse canine, très jeunes, apparus les visages fatigués devant une salle comble, ont été placés sous contrôle judiciaire.

    A des degrés divers, la justice reproche au petit groupe d'amis, âgés de 19 (bien 19) à 25 ans, d'avoir incendié des voitures en Seine-et-Marne et dans le Val-d'Oise, participé à une association de malfaiteurs, dénoncé une agression imaginaire, consommé des produits stupéfiants ou encore vandalisé des véhicules. Motifs politiques ? Crapuleux ? Règlements de compte ? La majorité a reconnu les faits en garde à vue, souvent en les minorant, mais ne les a pas expliqués.
    Plainte pour une agression imaginaire

    Adrien Desport, ex-responsable de la communication du FN 77, est en outre poursuivi pour avoir «inventé une agression» le 28 mars, veille du second tour des élections cantonales auxquelles il était candidat. Affirmant s'être fait agresser dans son véhicule par un homme armé d'une bombe lacrymogène, il avait déposé plainte.

  • bourbon-one
    bourbon-one     

    Et c'est reparti la promotion des journalistes pour ce personnage détesté de près de 80/100 des électeurs.
    Vous avez pas honte ?

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire