En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

10.000 postes en plus dans l’Education nationale: les syndicats approuvent, la droite monte au créneau

Mis à jour le
cent Peillon, ministre de l'Education nationale.
 

Le ministre de l’Education, Vincent Peillon, a annoncé ce mercredi matin 10.000 nouveaux emplois aidés pour les lycées et collèges. Les syndicats se réjouissent tandis que l’UMP pointe le risque de nouveaux dérapages du budget.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

33 opinions
  • KOLER
    KOLER     

    syndicats : les nuls en bande organisée.... INUTILES et catalyseurs de dépenses tout aussi inutiles

  • Philippe PEREZ
    Philippe PEREZ     

    Et n'oublions pas le compt-rendu de la cours des compte:

    " Le rapport de la Cour des comptes sur la gestion des enseignants, dont nous avons parlé récemment, laisse largement sous silence le problème des enseignants qui ne sont pas devant les élèves. En 2012, ce seraient 92.400 enseignants qui ne seraient pas en charge d’une classe. Ces enseignants peuvent s’occuper de quelques élèves, ou bien rester inemployés une partie de l’année (remplaçants). A cela s’ajoutent 125.000 personnes (essentiellement des enseignants) qui, en 2011, étaient gérées par les ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur, mais qui n’étaient pas en fonction au sein du ministère : ils travaillent dans un autre ministère (Affaires étrangères par exemple) ou une organisation syndicale, ou encore sont en congé (parental, fin d’activité, …). Ce problème de gestion des personnels se retrouve dans chaque ministère, mais dans l’enseignement, 217.500 personnes auraient ainsi été sous-employées en 2011. "

  • Philippe PEREZ
    Philippe PEREZ     

    Contrats bidons, Diplômes bidons, gouvernement bidon
    Démagogie, copinage, dépenses exponentielles, falsifications, détournements... bref, du Grand Gauchisme, extrêmes confondues.
    On a eu: "travailler plus, pour gagner plus", maintenant on a "DEPENSER PLUS, POUR S'ENFONCER PLUS" !!!
    On devrait les traduire devant un tribunal exceptionnel pour HAUTE TRAHISON envers les intérêts du Peuple Français et de la Nation !

  • SASHA2459
    SASHA2459     

    Revoilà le vrai visage de ce gouvernement socialiste : DEPENSER PLUS..... C'est vraiment tout ce qu'ils savent faire de mieux ! Quand comprendrez-vous que la gauche est pour le nivellement des revenus VERS LE BAS pour TOUS afin que les "élites" restent à LEURS PLUS HAUTS NIVEAUX ! Recruter 10 000 postes de fonctionnaires en plus des 60 000, c'est tout simplement pour qu'Hollande et son gouvernement puissent tenir leur promesse de faire s'inverser la courbe du chômage : recruter en MASSE au niveau de l'Etat et des administrations territoriales, du personnel à BAS COUT avec des contrats aidés (donc payés avec nos impôts) qui ne dureront pas plus de 3 ans au maximum, est UNE TROMPERIE ! Ces jeunes ayant bénéficié de ces types de contrats retourneront au Pôle Emploi... Où va t-on trouver l'argent ?

  • lin7
    lin7     

    qui va payer ???

  • leane
    leane     

    Le chômage va baisser durant un moment. Factice. De plus, quelle qualification auront les bénéficiaires de ces contrats bidons?

  • charbonnier
    charbonnier     

    et dans 10 mois on a 10 000 chomeurs de plus, la solution n est pas la cest argent investi devrait permettre ades entreprises de se developper et donc de cr"er de l emploi

  • Pnume
    Pnume     

    Danton parle de profs RR l'umpitre répond conférencier, nul!

  • sanguin
    sanguin     

    Vous avez déjà assisté à des cours avec des élèves de 13 à 18 ans et être une jeune femme de 30 ans? Sincèrement? Etre, insultée dans un langage étranger, être humiliée, avoir des crachats dans le dos, sans compter les vacheries stupides d'adolescents débiles, vous pensez vraiment quand augmentant des effectifs, que le RESPECT va revenir, que le CALME va revenir? que la DISCIPLINE sera respectée?

  • sanguin
    sanguin     

    en 1960 , un instituteur gérait le CM1, CM2 et le fin d'étude avec 25 élèves, pendant que souvent sa femme institutrice s'occupait des cours préparatoires, CE1 et CE2 avec 25 élèves!!!!!C'est vrai aussi que les générations de cette époque sont aujourd'hui ( humour pour certainq qui ne comprennent) des cons, des abrutis, des idiots, des illétrés, des sans connaissance, des indigènes en gros......PAUVRE FRANCE d'aujourd'hui oû des jeunes ne savent plus calculer une circonférence, la surface d'un cercle, le nom des fleuves Francais, faire une division ou autres opérations, PAUVRE FRANCE et PAUVRES PROFESSEURS.......

Lire la suite des opinions (33)

Votre réponse
Postez un commentaire