En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Les victimes ont décrit devant le tribunal correctionnel de Paris un processus de manipulation qui les conduisait à rompre avec leur entourage.
 

Un an de sursis a été requis à l'encontre d'une kinésithérapeute, exerçant à Paris, soupçonné d'"abus de faiblesse" sur plusieurs patientes, en leur instillant des faux souvenirs notamment. Elle aurait aussi profité de son emprise pour leur soutirer de l'argent.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire