En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La police est également touchée par les cas de radicalisation
 

Comme d’autres secteurs, la police, la gendarmerie et l’armée n’échappent pas aux cas de radicalisation dans leurs rangs.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Daniel Tansaout
    Daniel Tansaout     

    Vu vos partis pris, je me demande si le vers ne serait pas également dans votre panier de pommes ! Nombres d'articles, sont ciblés et votre prise de position est indéniable. Concernant les forces de l'ordre, vous faites tout pour les salir, mais nous ne voyons, ni n'entendons des articles sur leurs agressions, sur les blessés, voir leur décès ! Nous sommes nombreux(ses) à penser que vous manquez d'objectivité, de neutralité, d'impartialité !

  • Elmin44260
    Elmin44260     

    Quand on voit qu'on donne un permis de port d'arme aux fichiers S, rechercher par Interpole, faut pas s'étonner que notre armer soit capable de former les terroristes qui vont nous attaquer...

    Administration Française, juste des personnes non impliqués dans leur métier qui attendent juste leur salaire de fin de moi quitte à faire n'importe quoi.

Votre réponse
Postez un commentaire