En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
dominique-rizet
 

Après l'assassinat de leur premier enfant, Grégory, en 1984, Christine et Jean-Marie Villemin ont réussi à refaire leur vie, loin de leur région d'origine, comme l'a raconté le Dominique Rizet sur BFMTV. 

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • yuropp
    yuropp     

    Le soufflet ?
    Effectivement, tant les juges incompétents et matamores que les journalistes charognards ont bien mérité une magistrale paire de baffes.
    Pour les juges, il est un peu tôt pour savoir s'ils ont compris ou pas. Mais les journalistes, avec leurs certitudes commerciales, sont plus abjects que jamais.

  • roperc'h
    roperc'h     

    cela n'a pas empéché les parent(s e palper 70000€ de l'état alor que le mari a tué un cousin avec préméditation et n'a fait que quelques mois de prison

  • Safe Tex
    Safe Tex     

    On est parti pour encore une jolie bavure judiciaire
    A part le fait qu'il y a prescription, les nouvelles tests avec l'ADN n'ont rien donné. Parce que au moment du crime, ces tests n'existaient pas, les tueurs n'ont probablement pris de mesures pour les contrer Donc, faut assumer que les accusés étaient innocents ou au moins qu'ils bénéficient de la présomption d'innocence et de ce fait, la justice est en train d participer dans un de ces jeux préférés; la chasse aux innocents.

    Lausaro Cathy
    Lausaro Cathy      (réponse à Safe Tex)

    Il n'y a pas prescription car elle est de 30 ans après le dernier acte dans l'enquête hors l'analyse du timbre en 2000 constitue un acte, la GAV d'hier est aussi un acte... c'est donc reparti pour 30 ans ;)

    Par contre qualifier la mort de Gregory d'assassinat c'est en quelque sorte présumer des intentions du meurtrier alors que celui-ci est inconnu.. un assassinat étant un meurtre planifié à l'avance. Il est tout a fait possible que la mort ne soit que la conséquences d'un enchainement de circonstances qui ont échappé à l'auteur.

    Pierre Richard
    Pierre Richard      (réponse à Lausaro Cathy)

    Euh...vous avez oublié un détail, l'enfant avait les pieds et mains liés, ça vous a effectivement "échappé"!!!!

    Pierre Richard
    Pierre Richard      (réponse à Lausaro Cathy)

    Euh...vous avez oublié un détail, l'enfant avait les pieds et mains liés, ça vous a effectivement "échappé"!!!!

    Lausaro Cathy
    Lausaro Cathy      (réponse à Lausaro Cathy)

    20 ans... pas 30.

Votre réponse
Postez un commentaire