En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Des soldats patrouille dans le centre de Nice, le 12 juillet 2017, à la veille des commémoration de l'attentat meurtrier il y a un an
 

Paris Match publie ce jeudi des photos de l'attentat de Nice issues de la vidéosurveillance de la ville. Le parquet de Paris demande en urgence le retrait du magazine.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • chat750
    chat750     

    Plus jamais cela. c'est bien la phrase que macron a dit en visitant Oradour-sur-glane.
    Plus jamais cela 14-18 la TV ne cesse de nous ressortir les horreurs des camps afin que personne n'oublie.
    Paris match nous montre les horreurs de d'aesch la part contre ça dérange, sans doute parce que ça ce passe alors qu'il est président.
    Et pourtant il voulait encore baisser les moyens de l'armée et donc augmenter notre vulnérabilité.
    mais oui notre président est d'abord un banquier

  • sylvie la
    sylvie la     

    quand la justice a eu les doubles de ces vidéos elle a demandé a la police municipale de détruire les originaux alors qui a vendu ces images? il faut retrouvé la personne et la condamner. a ce qui lisent ce genre de presse abstenez vous d'acheter ce numéro en respect des victimes et leurs familles. mettez vous deux minutes a leur place c'est vous qui êtes blessé ou mort pensez vous que vous ou votre famille serez heureux de voir des photos de vous ou de vos proches dans cet état? le plus simple c'est de boycotter ce magazine comme ils ne se feront pas d'argent sur ce drame ils réfléchirons peut être a deux fois avant d'en republier moi c'est simple je n’achète jamais ce genre de torchon

  • Yop123
    Yop123     

    Dingue ce pays de censure... On dit toujours : "le poids des mots, le choc des photos". Ces photos sont une façon de bien imprégner aux gens dans leur mémoire par le visuel, de ne pas nier ce qu'il s'est passé, c'est tout.

    sylvie la
    sylvie la      (réponse à Yop123)

    imaginez vous vous avez été blessé lors de cet attentat et un an après on diffuse des photos de cet attentat et vous êtes sur la photo aimeriez vous vous retrouvez dans un magazine en état de vulnérabilité en une? et le droit à l'image vous en faites quoi??

    Yop123
    Yop123      (réponse à sylvie la)

    C'est de la censure d'empêcher de diffuser des photos d'un attentat. Dans d'autres pays que la France, cette censure serait impossible.

    Olivier Royant, directeur de la rédaction de Paris Match a dit : "Les images que nous publions sont en dessous de l’horreur qu’ont vécue les vacanciers sur la promenade des Anglais, ce soir du 14 Juillet. Elles correspondent à ce que notre société, qui se protège de la réalité, accepte de voir."

    Les photos, c'est le meilleure moyen d'imprégner dans la mémoire des gens, de les faire se souvenir de ce qui s'est passé, mais aussi de faire voir la réalité que ne veulent pas voir certains.

  • luciento
    luciento     

    Voyeurisme? à prouver!

  • Joseph Curwen
    Joseph Curwen     

    Les mêmes qui pleurnichent aujourd'hui en criant à l'indécence n'ont rien dit à la publication des photos du petit garçon noyé en Grèce ... et de tant d'autres photos de l'actualité !
    Paris Match cherche à vendre ? Très bien, c'est la fonction d'une entreprise ! Les gens l'achètent, et la Loi encadre la presse, le reste : des larmes de crocodiles de la bien-pensance

    sylvie la
    sylvie la      (réponse à Joseph Curwen)

    sauf que pour ce pauvre enfant c'est malheureusement passé a la télé qu'ici c'est les lecteurs qui font la démarche d'aller acheter ce magazine vous voyez la différence ou pas?

  • nippon
    nippon     

    Bonjour
    "Des photos des images de vidéosurveillance"
    Pourtant, sauf erreur de ma part, il avait été demandé à le Ville de Nice la destruction des copies des images pour éviter toute diffusion (originaux détenus sous scellés par la justice)
    Comment se fait il qu'un journal soit encore aujourd'hui en possession de tels documents ?

    sylvie la
    sylvie la      (réponse à nippon)

    tout a fait j'espère que la justice va chercher qui a vendu ces photos comme pour le restaurateur du casa nostra a paris qui a été condamné il y a pas longtemps

  • Bajul
    Bajul     

    Paris Match n'a pas d'état d'âme !! Il faut trouver à chaque numéro quelque chose qui fera du fric !!! Ils sont même capables de dire qu'ils rendent "hommage aux rescapés" .......

    sylvie la
    sylvie la      (réponse à Bajul)

    sans reverser les bénéfices aux victimes

Votre réponse
Postez un commentaire