En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Les psychiatres s'opposent à cette mesure. (Image d'illustration)
 

La semaine dernière, le ministre de l'Intérieur annonçait vouloir que les psychiatres collaborent avec les services de police afin de repérer les individus susceptibles de se radicaliser et les potentiels passages à l'acte.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • PlusZero
    PlusZero     

    ces speudo cliniciens ont maintenant le soutien du ministre de l'intérieur qui, sans formation médicale, a décidé qu'un tiers de terroristes étaient cinglés...

  • ViveLe Roy
    ViveLe Roy     

    Réponse : "NON", les psychologues cliniciens : OUI !"

  • makana
    makana     

    Les chaines d' informations ont leur part de responsabilités avec leurs diffusions non stop sur les attentats de Barcelone , à ce niveau là , ce n' est plus de l' information , c ' est de la propagande , trop c' est trop !

  • caramel23
    caramel23     

    bien sûr avec eux on éradique les terroristes et il ne reste que des fadas !!!!!!!

  • dany-tou
    dany-tou     

    Et les mesures draconiennes c'est pour quand ?

  • Flomatem
    Flomatem     

    Les mêmes qui font relâcher les assassins et les violeurs qui récidivent 8 jours plus tard ! NON MERCI

Votre réponse
Postez un commentaire