En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le Palais de Justice de Nîmes.
 

Les auteurs des menaces de mort pourraient faire l'objet de poursuites. 

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Bruno Ricard
    Bruno Ricard     

    On peut comprendre la colère des Internautes, avoir seulement 1 mois de prison pour avoir tuer son chien ! ! ! la sentence par elle même est ridicule, c'est d'une incompréhension totale, il ne faut pas après s'étonner d'avoir de telles réactions sur le web ! l'animal n'est pas un objet, on parle d'être vivant ! ! ! le statut de rome a reconnu en tant qu'être sensible les animaux ! à quand une JUSTICE qui mets le maximum d'une peine, prenez exemple sur les USA cette personne aurait pu prendre plus de 50 ans de prison !

  • Bruno Ricard
    Bruno Ricard     

    On peut comprendre la colère des Internautes, avoir seulement 1 mois de prison pour avoir tuer son chien ! ! ! la sentence par elle même est ridicule, c'est d'une incompréhension totale, il ne faut pas après s'étonner d'avoir de telles réactions sur le web ! l'animal n'est pas un objet, on parle d'être vivant ! ! ! le statut de rome a reconnu en tant qu'être sensible les animaux ! à quand une JUSTICE qui mets le maximum d'une peine, prenez exemple sur les USA cette personne aurait pu prendre plus de 50 ans de prison !

Votre réponse
Postez un commentaire