En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Critiques contre la justice et l'enquête: François Fillon dit-il vrai?

François Fillon est convoqué le 15 mars, soit 10 jours après avoir reçu sa convocation.
 

Le candidat à l'élection présidentielle a annoncé ce mercredi qu'il est convoqué "le 15 mars" par les juges d'instruction en vue d’une mise en examen. Une convocation à laquelle il compte se rendre bien qu'il conteste la procédure, accusant la justice d'être instrumentalisée.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • vanda100
    vanda100     

    Le zèle de la justice à l'égard de Fillon ne fait pas l'ombre d'un doute de quelque parti on puisse être.

    La trève électorale visait à protéger la campagne et les candidats. Cela n'existe plus. On n'écoute plus les autres candidats non plus. Même Hamon et Mélanchon sont inquiets... Le groupe de Macron est hétéroclite et ressemble maintenant au Club Med ! Tout le monde va se fâcher.. Ce qui est en jeu c’est la légitimité de la fonction présidentielle.

    Le parti au pouvoir est responsable de toute cette « pagaille » et le mot est faible.

  • vanda100
    vanda100     

    Le zèle de la justice à l'égard de Fillon ne fait pas l'ombre d'un doute de quelque parti on puisse être.

    La trève électorale visait à protéger la campagne et les candidats. Cela n'existe plus. On n'écoute plus les autres candidats non plus. Même Hamon et Mélanchon sont inquiets... Le groupe de Macron est hétéroclite et ressemble maintenant au Club Med ! Tout le monde va se fâcher.. Ce qui est en jeu c’est la légitimité de la fonction présidentielle.

    Le parti au pouvoir est responsable de toute cette « pagaille » et le mot est faible.

  • vanda100
    vanda100     

    Le zèle de la justice à l'égard de Fillon ne fait pas l'ombre d'un doute de quelque parti on puisse être.

    La trève électorale visait à protéger la campagne et les candidats. Cela n'existe plus. On n'écoute plus les autres candidats non plus. Même Hamon et Mélanchon sont inquiets... Le groupe de Macron est hétéroclite et ressemble maintenant au Club Med ! Tout le monde va se fâcher.. Ce qui est en jeu c’est la légitimité de la fonction présidentielle.

    Le parti au pouvoir est responsable de toute cette « pagaille » et le mot est faible.

  • vanda100
    vanda100     

    Le zèle de la justice à l'égard de Fillon ne fait pas l'ombre d'un doute de quelque parti on puisse être.

    La trève électorale visait à protéger la campagne et les candidats. Cela n'existe plus. On n'écoute plus les autres candidats non plus. Même Hamon et Mélanchon sont inquiets... Le groupe de Macron est hétéroclite et ressemble maintenant au Club Med ! Tout le monde va se fâcher.. Ce qui est en jeu c’est la légitimité de la fonction présidentielle.

    Le parti au pouvoir est responsable de toute cette « pagaille » et le mot est faible.

  • vanda100
    vanda100     

    Le zèle de la justice à l'égard de Fillon ne fait pas l'ombre d'un doute de quelque parti on puisse être.

    La trève électorale visait à protéger la campagne et les candidats. Cela n'existe plus. On n'écoute plus les autres candidats non plus. Même Hamon et Mélanchon sont inquiets... Le groupe de Macron est hétéroclite et ressemble maintenant au Club Med ! Tout le monde va se fâcher.. Ce qui est en jeu c’est la légitimité de la fonction présidentielle.

    Le parti au pouvoir est responsable de toute cette « pagaille » et le mot est faible.

  • vanda100
    vanda100     

    Le zèle de la justice à l'égard de Fillon ne fait pas l'ombre d'un doute de quelque parti on puisse être.

    La trève électorale visait à protéger la campagne et les candidats. Cela n'existe plus. On n'écoute plus les autres candidats non plus. Même Hamon et Mélanchon sont inquiets... Le groupe de Macron est hétéroclite et ressemble maintenant au Club Med ! Tout le monde va se fâcher.. Ce qui est en jeu c’est la légitimité de la fonction présidentielle.

    Le parti au pouvoir est responsable de toute cette « pagaille » et le mot est faible.

  • Ray Ric
    Ray Ric     

    C'est ce que Dieudonné reprochait à la justice et Fillon a affaire aux mêmes personnes... sic

    Sang9
    Sang9      (réponse à Ray Ric)

    Valls qui juste avant de quitter son poste de premier ministre a placé la Cour de Cassation sous contrôle du gouvernement le 5 décembre 2016. La justice est-elle toujours indépendante ?

  • beaudolo
    beaudolo     

    Fillon dit-il vrai? mais bien sûr c'est une évidence! qui est à la tête du parquet national financier, qui dirige L haut comité pour la transparence de la vie politique ? les juges comme les journalistes sont-ils plus de gauche ou de droite? en ce qui concerne les journalistes 82% ont voté Hollande en 2012, et puis faites donc le compte du nombre de journaux de gauche et ceux de droite!

Votre réponse
Postez un commentaire