En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Fusillade à Grasse et colis piégé au FMI: "Tout cela justifie l'état d'urgence", déclare Hollande

Mis à jour le
françois-hollande-correze
 

En déplacement en Corrèze, le président de la République a estimé que l'envoi d'un courrier piégé au siège parisien du FMI et la fusillade dans un lycée de Grasse (Alpes-maritimes), ce jeudi, confirmaient la nécessité de l'état d'urgence. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Number 6
    Number 6     

    C'est bizarre que ces deux événements surviennent le lendemain de l'annonce de sa possible suppression par le garde des (sots ?) sceaux !

Votre réponse
Postez un commentaire