En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
L'homme abattu à Orly avait consommé de la drogue et de l'alcool.
 

De l'alcool et de la drogue ont été retrouvés dans les analyses toxicologiques de l'homme qui a agressé, samedi, des policiers à Garges-lès-Gonesse, et des militaires à l'aéroport d'Orly. L'assaillant était signalé comme radicalisé mais pas fiché S. 

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • lazareto
    lazareto     

    quand je lis chaque jour la rubrique faits divers (région parisienne) je m aperçois que sont souvent impliqués à fotr pourcentage, des personnages de même origine que ce bandit , çà devient insupportable.

  • lazareto
    lazareto     

    quand je lis chaque jour la rubrique faits divers (région parisienne) je m aperçois que sont souvent impliqués à fotr pourcentage, des personnages de même origine que ce bandit , çà devient insupportable.

  • lazareto
    lazareto     

    quand je lis chaque jour la rubrique faits divers (région parisienne) je m aperçois que sont souvent impliqués à fotr pourcentage, des personnages de même origine que ce bandit , çà devient insupportable.

  • Arleco
    Arleco     

    On peut être à la dérive sans prendre en otage le bon dieu pour se venger ou emmener quelques personnes pour le dernier voyage !

  • vanda100
    vanda100     

    Lamentable. En prison, quand on observe des comportements radicalisés : on note, on consigne. On a fini sa journée, on s’en va. ET RIEN APRES. Lamentable mais tellement réel. Peu de compétences et de soutien au-dessus des gardiens de prison. Et peu de motivation à faire plus.... Même si on sait que déradicaliser est bien difficile, il ne faut pas baisser les bras.

Votre réponse
Postez un commentaire