En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Arthur Noyer
 

Arthur Noyer, 24 ans, a disparu dans la nuit du 11 au 12 avril dernier alors qu'il rentrait d'une soirée en discothèque avec des amis à Chambéry. Malgré d'intenses recherches, son corps n'a jamais été retrouvé. Jusqu'au placement en garde à vue de Nordahl Lelandais, aucun suspect n'avait encore été interpellé.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • COPIN
    COPIN     

    Une rencontre dans un lieu où l'un deale et l'autre non, ce pourrait être un mobile de dispute avec issue fatale. Pour confirmer cela, il faudrait analyser les os trouvés en vue de savoir si Arthur Noyers se droguait même si on pense d'avance que non. La drogue laisse des traces dans le corps longtemps après absorption. Cela prouverait qu'Arthur, volontairement ou involontairement s'est montré imprudent en affrontant Nordhal.
    De cette façon, les avocats ne pourraient pas envisager l'hypothèse d'une dispute entre complices éventuels. C'est très important à mon avis de bien montrer l'innocence d'Arthur à cause des failles dans lesquelles, certains s'engouffrent à la moindre occasion.

  • Proserpine
    Proserpine     

    Méfiez vous de ceux qui échouent,leur haine est sans limite à l'égard de ceux qui réussissent,

  • Proserpine
    Proserpine     

    Méfiez vous de ceux qui échouent,leur haine est sans limite à l'égard de ceux qui réussissent,

  • bolintin
    bolintin     

    3 ans d'armée pour un élément de valeur et seulement caporal... IL y a quelque chose d'incohérent. Certainement de belles paroles du Colonel pour saluer la mémoire du défunt.

Votre réponse
Postez un commentaire