En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Dans le pavillon, tout a été saccagé et les symboles juifs semblent avoir été particulièrement visés.
 

L'agression verbale et physique, la séquestration et le vol doublé du caractère antisémite des infractions commises à l'encontre d'une famille de Livry-Gargan, en Seine-Saint-Denis, ne font guère de doute pour le parquet de Bobigny.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • LOLOF
    LOLOF     

    PEUT ON M EXPLIQUER POURQUOI LE MARI N EST PAS MARQUE AU VISAGE ALORS QUE D APRES SES PAROLES DE LUI MEME ET DE SON AVOCAT IL A ETE ROUE DE COUPS AU VISAGE A TERRE . UN HOMME DE CETTE AGE 4 JOURS APRES LES FAITS ON VOIT RIEN SUR SON VISAGE SOIT JE SUIS LE SEUL A LE REMARQUER ET CA C EST PLUS QUE TROUBLANT

  • caramel23
    caramel23     

    on aimerait que la famille parle un peu plus des agresseurs , ça éviterait de stigmatiser l'ensemble de la population Française !!!!!!!

Votre réponse
Postez un commentaire