En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Affaire du "porno soft": la condamnation du maire d'Asnières confirmée en appel

La mairie d'Asnières, dans les Hauts-de-Seine
 

Manuel Aeschlimann avait accusé son prédécesseur, Sébastien Pietrasanta, d'avoir autorisé le tournage d'un film "porno-soft" à l'hôtel de ville.

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire