En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Affaire Agnès Marin: l'Etat condamné pour "faute lourde"

L'Etat a été condamné à verser 185.000 euros de dommages et intérêts à la famille de la victime
 

La justice a condamné l'Etat à payer 185.000 euros de dommages et intérêts à la famille d'Agnès Marin, violée et assassinée en 2011, par un mineur déjà mis en cause pour une affaire de viol.

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Glamour
    Glamour     

    Et qu'est devenu ce juge d'instruction minable et incompétent ?
    En tant que fonctionnaire il ne risque pas de perdre son job et il continuera donc d'agir dans la plus parfaite indifférence, sans avoir été sanctionné
    Je plains ces malheureux parents. Des sous en échange d'une perte aussi cruelle et dans des conditions abominables ! Quelle consolation !

  • beru beru
    beru beru     

    encore une fois honte a ces juges,une peine a la limite du franc symbolique,l'argent ne rachètera pas l'enfant perdu c'est sur ,mais ce montant et une humilation de plus pour ces pauvre parents,et en aucun cas une réelle peine ou sanction .honte a vous d'avoir ajouté l'humiliation a la peine.

Votre réponse
Postez un commentaire