En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Sida: "7.000 nouvelles contaminations chaque année en France", rapporte le Pr Delfraissy

Le professeur Delfraissy, ce vendredi chez Jean-Jacques Bourdin.
 

A l'occasion du démarrage du 20e Sidaction, le Pr Jean-François Delfraissy a rappelé chez Jean-Jacques Bourdin les messages de prévention, alors que 7.000 nouveaux cas de sida sont détectés chaque année en France.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • sortilege
    sortilege     

    et vive la loi taubira-gergé pas un sous pour le sida, il y a mieux à faire ,téléthon , spa .

  • sggibson57
    sggibson57     

    Et combien de morts du cancer ???

  • sggibson57
    sggibson57     

    On fait tout un pataquès sur le sida parce que de nombreux artistes ou homosexuels en sont victimes en France mais nothing sur le cancer qui augmente d'année en année avec toujours plus de morts, le sida au moins on peut se prévenir et être en mesure de l'éviter mais pas le cancer malheureusement

  • sortilege
    sortilege     

    pas un sous ,mes dons : téléthon ,spa, bergé n'a qu'à payer !

  • KRIS83
    KRIS83     

    Sida : un nouveau pas pour éradiquer les réservoirs viraux du VIH

    Le principal problème avec le VIH aujourd’hui, c’est qu’il se cache dans des cellules et qu’il ressurgit dès lors que l’on stoppe les traitements. Mais des scientifiques français pensent avoir trouvé un anticorps qui permet d’enfermer le virus dans les réservoirs dans lesquels il attend.

    Le 26/11/2013 à 11:41 - Par Inserm
    Aucun commentaire Réagissez

    Des chercheurs français ont été les premiers à découvrir le VIH. Et si c'était d'autres chercheurs français qui mettaient en évidence une façon de s’en débarrasser ? Une équipe de l'Inserm pense pouvoir contenir le virus du Sida dans les réservoirs viraux, et ainsi débarrasser l'organisme du pathogène. Une piste à suivre... © Medical Art Service, Munich, Wellcome Images, cc by nc nd 2.0 Des chercheurs français ont été les premiers à découvrir le VIH. Et si c'était d'autres chercheurs français qui mettaient en évidence une façon de s’en débarrasser ? Une équipe de l'Inserm pense pouvoir contenir le virus du Sida dans les réservoirs viraux, et ainsi débarrasser l'organisme du pathogène. Une piste à suivre... © Medical Art Service, Munich, Wellcome Images, cc by nc nd 2.0

    Le statut du Sida est passé de maladie mortelle à celui de maladie chronique qui impose des traitements à vie. Car même si les trithérapies éliminent l’immense majorité des virus, certains restent tapis au sein de cellules immunitaires, soit des lymphocytes T et des macrophages. Signifiant « gros mangeurs » en grec, les macrophages avalent et détruisent les débris cellulaires et les microbes pathogènes dans notre corps. Mais le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) est capable d’y rentrer, de s’y multiplier et d’y constituer des réservoirs de particules virales.

    Stockées dans des compartiments internes, ces particules sont difficilement accessibles aux médicaments antiviraux et aux attaques du système immunitaire. De plus, contrairement aux lymphocytes T qui meurent quelques jours après avoir été infectés, les macrophages sont beaucoup plus résistants à la présence ennemie en leur sein : ils peuvent héberger le VIH pendant des mois, voire des années.

    En suivant le devenir de macrophages avant et après infection par le VIH, une équipe du laboratoire immunité et cancer de l’Institut Curie montre dans une publication du Journal of Experimental Medicine que ces compartiments internes, dans lesquels les virus s’accumulent, préexistent à l’infection. « Cela pourrait expliquer le rôle particulier des macrophages en tant que réservoirs du VIH », souligne Philippe Benaroch, qui a mené l’étude.

  • fedexgoat
    fedexgoat     

    "le cancer est non mortel à court terme si on le soigne pas ? " ah bon? même en mettant en place des lignes de traitements un cancer du pancréas ou les mélanomes peuvent vous faire caner en 3 mois

  • fedexgoat
    fedexgoat     

    exact mais comme çà rapporte moins à l'état que les radars pour la sécu routière , on préfère nous faire chier pour 2000 morts plutôt que de mettre l'accent et surtout les moyens et l'argent dans la recherche en france !

  • ALEX BENOIT B
    ALEX BENOIT B     

    Il faut bosser sur les virus car ceux-ci tuent plus que les guerres, les accidents de la route et la faim.

  • sortilege
    sortilege     

    pourquoi nous faire croire en une grande cause nationale alors que la très grande majorité des dons n'ont qu'un but fiscal case don aux oeuvres. est-ce parce que celà touche ce que l'on nous présente comme l'élite de la société ?

  • Philippe44160besne
    Philippe44160besne     

    question comment attrape t'on cette maladie ?? c'est dans les gènes tel le cancer et qui se déclare sournoisement , ou de manière aérienne comme le S.R.A.S. voir la grippe et dont on ne peux pas reelement se premunir . Parce que moi, stupidement ,je pensais que entre le préservatif ,le faite de ne pas se droguer ;l'abstinence ou ,et là vous aller rire , la fidélité cette maladie serait éradiquée ou presque

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire