En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
prehistoire-tokyo
 

D'après les conclusions de deux études scientifiques, la lignée humaine et celle des grands singes se seraient séparées en Europe, et non en Afrique. Selon cette thèse, contestée par une part du monde scientifique, les deux espèces auraient divergé il y a plus de sept millions d'années.  

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Yves Glass
    Yves Glass     

    Du grand n'importe quoi. Les preuves de l'émergence d'homo sapiens en Afrique, et nulle part ailleurs, sont accablantes. Si ces rigolos n'ont pu se faire publier que dans une revue marginale c'est bien pour u ne raison. La science ce sont les FAITS. La PREUVE physique. D'après la description ici, ces amateurs n'ont rien à se mettre sous la dent...

  • Yves Glass
    Yves Glass     

    Du grand n'importe quoi. Les preuves de l'émergence d'homo sapiens en Afrique, et nulle part ailleurs, sont accablantes. Si ces rigolos n'ont pu se faire publier que dans une revue marginale c'est bien pour u ne raison. La science ce sont les FAITS. La PREUVE physique. D'après la description ici, ces amateurs n'ont rien à se mettre sous la dent...

  • Demokos
    Demokos     

    Toujours aussi amusant de voir des crispations idéologiques tenter de prendre un masque scientifique et abuser de la logique inversée.
    En somme, les théories de David Begun sont infondées parce qu'elle ne conviennent pas philosophiquement à une partie de la communauté qui a fait des origines africaines de l'humanité une vérité factuelle et définitive. Et comme ces conclusions ne sont pas souhaitables, elles ne sont donc pas possibles.
    Proprement affligeant, et tellement prévisible.

    Bernardin KALENGA
    Bernardin KALENGA      (réponse à Demokos)

    Comme disait Napoléon : « L’Histoire est une farce écrite d’un commun accord ». C’est une parole digne du père de la falsification qui a su bien la mettre en pratique de son vivant, en oubliant toutefois que l’Histoire de la farce n’a de durée de vie que celle du farceur. Mais il est de l’ordre naturel des choses que la vérité finit toujours par s’imposer contre le gré de ceux qui la craignent. On comprend alors pourquoi ceux qui dominent le monde aujourd'hui par la force, doivent aussi beaucoup à cette farce persistante leur mythique suprématie historique qu’ils ont installée dans les esprits, d’où leur remise en question à l’égard de la réalité historique. Nous avons en mémoire l'escroquerie scientifique de l'Homme de Piltdown...

    Bernardin KALENGA
    Bernardin KALENGA      (réponse à Demokos)

    Comme disait Napoléon : « L’Histoire est une farce écrite d’un commun accord ». C’est une parole digne du père de la falsification qui a su bien la mettre en pratique de son vivant, en oubliant toutefois que l’Histoire de la farce n’a de durée de vie que celle du farceur. Mais il est de l’ordre naturel des choses que la vérité finit toujours par s’imposer contre le gré de ceux qui la craignent. On comprend alors pourquoi ceux qui dominent le monde aujourd'hui par la force, doivent aussi beaucoup à cette farce persistante leur mythique suprématie historique qu’ils ont installée dans les esprits, d’où leur remise en question à l’égard de la réalité historique. Nous avons en mémoire l'escroquerie scientifique de l'Homme de Piltdown...

Votre réponse
Postez un commentaire