Ce que révèlent les plus vieux excréments du monde

Des scientifiques ont analysé la composition de coprolithes- excréments fossilisés- vieux de 50.000 ans découverts en Espagne. Et ont tiré de nouvelles conclusions sur le régime alimentaire de l'homme de Neandertal.

Magali Rangin
Le 26/06/2014 à 16:33
La reconstitution d'un homme de Néandertal au musée préhistorique des Eyzies-de-Tayac, en Dordogne. (Patrick Bernard - AFP)

"Finis tes légumes!" Voilà ce que disaient sans doute les parents néandertaliens à leurs enfants. Car on sait désormais, grâce à la découverte des plus anciens excréments humains, des coprolithes vieux de 50.000 ans, que nos lointains cousins étaient omnivores, alors qu'on les croyait jusqu'ici carnivores.

La différence de régime entre l'homme de Néandertal - qui s'est éteint il y a 40.000 ans - et l'homme moderne est parfois avancée pour expliquer leur disparition.

Des chercheurs du MIT et de l'université de La Laguna, en Espagne, se sont penchés sur des échantillons de déjections néandertaliennes découvertes sur le site d'El Salt, dans le sud de l'Espagne, et y ont trouvé des traces du cholestérol animal mais aussi du phytostérol, dérivé des plantes. C'est ce qu'ils révèlent dans une étude publiée lundi dans la revue scientifique PLOS One.

Plantes micro-fossiles

Cette découverte suggère que l'homme de Néandertal connaissait l'importance d'une alimentation variée. "Notre interprétation des Néandertaliens est passée par différentes phases", explique dans le Daily Mail Ainara Sistiaga, de l'université de La Laguna. "C'est important de comprendre comment l'humanité est devenue dominante sur la planète. Cela a beaucoup à voir avec l'amélioration de la nutrition à travers le temps", ajoute Roger Summons, professeur de géobiologie.

Auparavant, d'autres chercheurs avaient analysé des fragments d'os, arrivant à la conclusion que l'homme de Néandertal était exclusivement carnivore. D'autres encore ont récemment découvert des plantes microfossiles coincées dans les dents de Néandertaliens, suggérant un mode d'alimentation et un style de vie plus complexe avec la pratique de la cueillette, l'art de cuisiner différentes plantes, en plus des animaux qu'ils chassaient.

Racines, baies, noix

"Il est également possible que les Néandertaliens n'aient pas mangé directement des végétaux, mais qu'ils les aient consommés via l'estomac de leurs proies, ce qui aurait laissé des traces de plantes dans leurs dents", analyse Ainara Sistiaga. Autre scénario, "parfois dans les sociétés préhistoriques, on utilisait les dents comme un outil". Voilà pourquoi le petit morceau de persil coincé entre les dents de Néandertal ne prouve pas forcément qu'il mangeait des légumes.

Les chercheurs estiment cependant que l'homme de Néandertal, s'il consommait essentiellement de la viande, ne dédaignait pas les racines, les baies et les noix.

"Nous pensons que les Néandertaliens mangeaient ce qu'ils trouvaient, selon la situation, la saison et le climat", conclut Ainara Sistiaga.

La question du jour

Etes-vous prêt à acheter certains médicaments hors des pharmacies ?

Les bons plans avec iGraal

Code promo eDreams
Envie de vacances ? Evadez-vous !
Code promo Expedia
Vacances, week-end et courts séjours
Code promo Lastminute.com
Partez en voyage à la dernière minute
Code promo Promovacances
Séjours à l'étranger aux meilleurs prix