Trop polluants, les barbecues pourraient être interdits en Chine

La pollution est devenue le problème numéro un des Pékinois. Pour lutter contre la pollution grandissante, le gouvernement pourrait interdire les barbecues. Une décision qui ne ravit pas la population.

Marc Pédeau avec AFP
Le 21/02/2013 à 17:05
La pollution est un problème importante en Chine, la faute aux barbecues ? (Capture BFMTV)

Chine : Pékin fait de la pollution sa priorité - 30/01


Et si le problème de la pollution était Chine venait des... barbecues ? L'idée a germé au sein du gouvernement chinois qui envisagerait d'interdire les barbecues en ville. Une décision qui fait polémique dans le pays.

L'agence de presse Chine nouvelle a révélé les intentions du gouvernement chinois mercredi soir en citant un responsable anonyme du ministère de protection de l'Environnement. Rapidement, des Chinois ont réagi à l'annonce sur les réseaux sociaux. "Ils ne vont pas bien dans leur tête", s'est ainsi moqué un internaute sur Weibo, l'équivalent de Twitter en Chine.

La pollution atmosphérique, un épais problème

Bien que les mateurs de grillades soient nombreux en Chine, la pollution grandissante dans le pays viendrait essentiellement de la combustion du charbon servant à faire tourner les industries et les centrales thermiques, ainsi que de la circulation automobile, en constante progression.

A Pékin, le taux de pollution est quarante fois supérieur au seuil préconisé par l'OMS et la visibilité peut tomber à 100 mètres les jours de forte pollution atmosphérique. L'irritation de la population face au problème s'explique de plus en plus ouvertement en Chine, où même les médias officiels exigent désormais des autorités davantage de transparence, critiquant les excès du rythme de développement actuel. Le gouvernement a peut-être trouvé la solution : finies les chipolatas.

Toute l'actu Planète

La question du jour

Série de crashs aériens: avez-vous plus peur de l'avion?