Paris : après l'Opéra Garnier, des ruches à l'Assemblée

Le président de l'Assemblée nationale a confirmé vendredi l'implantation de ruches au Palais Bourbon.

M. T. avec AFP
Le 05/10/2012 à 17:16
Mis à jour le 05/10/2012 à 18:06
Abeille en vol (phgaillard2001 / Flickr / licence CC)

Les députés vont bientôt côtoyer des abeilles. Claude Bartolone, président ce l'Assemblée nationale depuis juin dernier, avait indiqué récemment qu'il réfléchissait à l'idée de doter le Palais-Bourbon de ruches. Il a confirmé vendredi la mise en place de ce projet "d'ici quelques semaines", dont l'implantation exacte n'a pas encore été fixée.

Cette décision fait le miel du député UMP Daniel Fasquelle (Pas-de-Calais), dont le suppléant est apiculteur. C'est lui qui avait soufflé cette idée au président PS de l'Assemblée au mois de juillet.

Déjà 300 ruches en ville

Actuellement, la ville de Paris compte près de 300 ruches, dans les parcs comme le jardin du Luxembourg, mais aussi au conseil régional d'Ile-de-France, sur les toits de la mairie du 4e arrondissement et sur ceux de l'Opéra Garnier.

Selon la municipalité, l'environnement urbain est propice à l'élevage des abeilles, du fait de "températures plus clémente", de la "diversité des plantations", de "méthodes du culture sans engrais ni pesticides" et de "plantations sur les terrasses, bords de fenêtres et cours qui séduisent les abeilles".

Illustration : phgaillard2001 / Flickr / licence CC

Toute l'actu Planète

La question du jour

Etes-vous prêt à acheter certains médicaments hors des pharmacies ?