En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le gouvernement ouvre le chantier sur la reforme des rythmes scolaires
 

PARIS - Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, lance lundi le chantier des rythmes scolaires en France, qu'il promet d'aborder "sans...

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • jojoldémago
    jojoldémago     

    @PROF john
    qui va payer toujours les mêmes mais on paye déjà
    de toute façon le sytème actuel est parfait et égalitaire non ?
    @prof06
    on s'en fout des professionnels du tourisme le sujet ils ont qu'a s'adapter aux rythme scolaire des enfants
    on fait quoi alors ?? rien

  • PROF john
    PROF john     

    COMBIEN ça coûte?
    bonjour, je suis enseignant en milieu rural, village de moins de 200 habitants,il n'y a aucune structure, même pas un stade. je fais comment avec rien Je ne suis pas contre, mais qui va payer les moyens de transport et donc les accompagnateurs , gérer les structures avec le collège voisin, on estime en ville à 300 € et à la campagne !!! école de villes riches, écoles de villes pauvres, égalité des chances, des offres, des élèves , ...;

    où trouver les budjets.

  • prof06
    prof06     

    Bonjour, je voulais réagir aux diverses annonces de Luc Chatel sur l'école. M. le Ministre veut réserver les après midi aux sports. Bonne idée pour quiconque à déjà dû géré 30 élèves assis dans une classe le vendredi soir de 16 à 17h) sauf que dans mon établissement nous avons 2 salles et 2 terrains (s'il ne pleut pas) pour 34 classes ...! Alors on peut toujours accuser les profs de mauvaise volonté mais les bonnes intentions ne suffisent pas toujours. D'autre part il veut raccourcir les vacances d'été. Passons le fait que le salaire des enseignants est annualisé mais que nous ne sommes en réalité pas payés pour le mois de juillet; mais que vont en penser les hôteliers, restaurateurs et voyagistes qui sont déjà montés aux créneaux pour le lundi de pentecôte si on leur enlève 2 semaine sou plus ? Je ne dit pas qu'il ne faut rien faire mais il faudrait réfléchir 2 secondes aux contraintes pratiques avant de lancer une idée de réforme.

Votre réponse
Postez un commentaire