En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
frelon asiatique
 

Des chercheurs de Tours ont découvert une espèce parasitoïde qui pourrait tuer les reines à la tête des colonies de frelons asiatiques. Les scientifiques sont désormais sur la piste d'un piège sélectif pour venir à bout de cet insecte prédateur des abeilles.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • CP 49
    CP 49     

    De nombreux insectes sont parasités, soit à l'état larvaire, soit à l'état d'imago. Ce parasitisme permet de limiter les populations d'insectes concernés mais ne peut en aucun cas les éradiquer définitivement. Le cas le plus connu est celui de l'hyménoptère Braconidae, voisin des Ichneumons (apantales). Les larves de cet insecte se développent dans le corps des chenilles de la piéride du chou (Pieris brassicae) et n'apparaissent que peu avant la nymphose après avoir vidé les chenilles de leur substance. Pour autant, ce papillon n'a pas disparu. Autre parasite du même type : Trogus lapidator. Il existe aussi de nombreuses espèces de mouches qui procèdent de la même manière pour se reproduire, par exemple, Compsilura concinnata, importée d’Europe en Amérique du Nord en 1906 pour lutter contre le Bombyx disparate.
    L'intermédiaire d'un parasite pour lutter contre le frelon asiatique ne sera pas suffisant.

Votre réponse
Postez un commentaire