En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Juste après l'arrêt cardiaque, de nombreux patients continueraient à avoir des sensations (Photo d'illustration)
 

Des universitaires de Southampton ont étudié plus de 2.000 patients qui ont été atteints d'arrêt cardiaque: même en état de mort clinique, certains se souviennent avoir eu des sensations.  

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • Pseudome
    Pseudome     

    Il faut apprendre à ressusciter

  • laforet20111
    laforet20111     

    la mort fait partie de la vie

    bingo19
    bingo19      (réponse à laforet20111)

    La vie est la première source de mortalité ;-)

  • Gégé 1
    Gégé 1     

    @ al nazrani :
    "Par définition, la mort, c'est quand on ne "revient" pas."
    C'est quand ? Qui décide ?
    Il y a une quarantaine d'années je suis "revenu" d'une phase
    très grave, six jours déclaré mort.
    Je vous assure que d'essayer de retrouver son corps, chaque fibre fait terriblement mal. Ces douleurs échappent à toute description verbale. On ne peut pas faire signe, on a la porte de l'incinérateur qui s'ouvre, on a les pieds dedans, et un aide me pousse dedans, devant l'assemblée familiale qui pleure. Heureusement l'aide de l'incinérateur a senti quelque chose et a arrêté le processus.
    Je ne veux pas vous charger de plus, mais comprenez que parfois la Vie tient à si peu.

    Al Nazrani
    Al Nazrani      (réponse à Gégé 1)

    Votre cas confirme parfaitement mon propos : "déclaré mort" ne veut pas dire "être mort". Vous vous êtes approché du rivage mais vous n'avez pas franchi "l'horizon". Personne ne "décide" quand un corps franchit l'horizon. La Mort, comme la Vie, est un mystère. Comme l'horizon qui les sépare. Seule la Foi chrétienne propose un projet qui dépasse la simple vie sur Terre et envisage une Eternité dans la félicité de Dieu pour ceux qui franchiront cet horizon par la bonne porte...

    pola paola
    pola paola      (réponse à Gégé 1)

    Vous faites peur Je veux pas être incinérée ca c'est certain . Mais je veux pas être enterrée vivante
    AU SECOURS!!!!!!

  • Gégé 1
    Gégé 1     

    @ danbas84,
    " Et avant la vie ? " ?
    Pardon, on peut me déclarer pour fou, parce que je n'ai aucune preuve, seulement des indices... :
    Ingénieur, à peu près raisonné il me semble, la solution à la question pourrait résider dans la "quatrième dimension", le temps.
    Je me suis tellement cassé le bonbon dans les théories relativistes et quantiques.
    Et si la vérité serait bien plus simple ?
    Je tiens à Occam's razor (la théorie la plus simple est la plus probable), Descartes (si ça marche je m'en sers, pas besoin de savoir pourquoi ça marche) et Heisenberg's incertitude (nous humains ne pouvons pas avoir un point de vue extérieur, nous ne pouvons pas savoir en même temps où nous sommes et où nous allons) et Archimède (donnez-moi un point fixe en dehors de la terre, et je vous la sors de ses gonds) :
    Si le temps était une véritable 4è dimension comme nous connaissons les 3 dimensions spatiales, tout s'expliquerait.
    Seulement, nous humains ne seraient pas libres de voyager dans cette dimension, étant "attachés" aux grandes masses, soleils, galaxies, donc nous sommes soumis sous leurs vecteurs dans la dimension "temps" physique.
    C'est "logique" :
    Uniquement des éléments qui ont un vecteur à peu près commun ou se croisant peuvent interagir entr'eux, peuvent se voir l'un l'autre.
    Des éléments qui ont des positions et des vecteurs très différents probablement ne se rendront jamais compte l'un de l'existence de l'autre.
    Alors quid de "Et avant la vie ?"?
    Si j'ai pensé correctement (et j'en doute, nobody is perfect !), il n'y aurait ni d'avant ni d'après notre vie, mais cet ensemble dans la dimension physiquement réelle "temps".
    Si je trame cette hypothèse de travail plus loin, je tombe sur le dilemme que nous humains seraient isolés, chaque individu en soi, de cet univers en quatre dimensions. Telle hypothèse n'est pas joyeuse, mais elle expliquerait beaucoup de phénomènes pour l'instant encore inexpliqués.
    Je n'a pas la science infuse, c'est juste une pensée...

    Frank Maclow
    Frank Maclow      (réponse à Gégé 1)

    intéressant. Le temps est bien la quatrième dimension dont se serve les scientifiques pour leurs calculs (jusqu’à 11 dimensions ) Lorsque vous dites que chaque être humain est isolé dans sa bulle spatio-temporelle, c'est également vrai, le temps est relatif à l'observateur et ne s'écoule pas uniformément. L'exemple le plus flagrant : les satellites GPS qui perdent quelque millièmes de secondes par jour. Sans les corrections régulière pour compenser, on devrait ressortir nos vieille carte. Pour le reste, je ne vois pas de rapport avec la mort.

  • ovalie31
    ovalie31     

    Et paraitrai même que certains morts touchent encore des aides sociales ....

    gugus67
    gugus67      (réponse à ovalie31)

    surtout à l' étranger

  • Deboutlesmorts
    Deboutlesmorts     

    La mort, "un processus réversible"....sans déconner !!!!??? ha bon c'est donc ça ! (second degré)...au fait, là, y'a des religieux qui vont pas être content..........

  • Gégé 1
    Gégé 1     

    "Les preuves montrent que dans les premières minutes après la mort, on ne perd pas conscience",
    J'en sais quelque chose, à plusieurs reprises. Conscient après bien plus de "minutes" mais des heures, une fois deux jours après accident, déclaration de décès médicale faite. Je me souviens de tout de ce qui a été dit autour de moi. J'ai failli être enterré vivant. Pas facile de retrouver un contrôle de son corps. Toujours en vie.
    Même chose pour "anesthésie totale" en salle d'opération :
    Ensuite je leur ai raconté quasi tout ce qu'ils avaient dit pendant que j'étais sous anesthésie, leurs histoires avec leurs enfants, leurs femmes, leurs chevaux qui courent à Longchamp,

  • danbas84
    danbas84     

    Et avant la vie ?

  • vestale
    vestale     

    Il vaut mieux attendre 3 ou 4 jours aprés la mort pour être bien sûr qu'on est mort.

  • dani42
    dani42     

    Question philosophique intéressante, voire fondamentale.

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire