En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Dans la Drôme, ils sont une cinquantaine d'éleveurs de brebis à refuser la puce électronique
 
Dans la Drôme, ils sont une cinquantaine d'éleveurs de brebis à refuser la puce électronique - DR

Une cinquantaine d’éleveurs refusent de poser un badge électronique à leurs brebis. Pourtant, un règlement de l’Union européenne l'impose depuis trois ans.

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
2 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    "sous peine de ne plus recevoir d’aide de l’Etat et de la PAC" -> merci le système de répartition socialiste qui permet de contraindre les exploitants. Ah c'est sûr que grâce à la traçabilité on sait ce qu'on a dans son assiette, pas vrai ? On peut mettre des moutons dans un camion, les abattre de l'autre côté du continent, les faire transiter par une demi douzaine de société matériellement ou virtuellement, etc ... tout ça pour faire de la m**** à bas prix. Y a quelques décennies on abattait les animaux et on vendait dans le village même, ou aux alentours. Pas d'intermédiaires. Pas de changement de viande par un coup de tampon, un changement d'état, un trader ou un patron véreux. Vivons nous mieux qu'avant ? On peut parfaitement faire marche arrière, suffit de le vouloir.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Même les moutons sont fichés ! Un pays où on ne peut même pas partir vivre à la campagne pour élever des moutons tranquillement est-il encore un pays libre ???

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •