En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La désintégration de la galaxie ESO 137-001 capturée par Hubble
 

Le télescope spatial Hubble a capturé un moment exceptionnel: la désintégration d'une galaxie, nommée ESO 137-001. Des images splendides d'une galaxie qui semble partir en lambeaux.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • CogitoErgoSum
    CogitoErgoSum     

    oui OK....je parlerai plutôt en A-lumière..éventuellement U astronomique- mais bon. ça fait pas mal de milliards de kilomètres quand même! ( plus proche étoile de notre soleil: plus de 4 AL)

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Absolument faux, la fusion/collision de deux galaxies comme vous dites génère la plupart du temps des galaxies plus grandes et c'est nullement une généralité qu'un trou noir super massif se forme à cause de ça. Et si ça arrive ça sera localisé en général au centre de la nouvelle galaxie mais jamais on a entendu parler de galaxies devenant des trous noirs.
    Ensuite contrairement à ce qu'on pourrait penser les étoiles des galaxies qui entrent en collision sont si éloignées les unes des autres qu'il est très rares qu'elles se percutent, imaginez un lâché de ballons séparés chacun par des centaines de millions de km. Entre les étoiles la distance se compte en centaines de milliards de km. Pareil pour leur(s) trou(s) noir(s) respectifs, la probabilité pour qu'ils se croisent et fusionnent est assez faible. Ce sont les gazs interstellaires qui interagissent le plus dans ces histoires-là, ils surchauffent et contribuent à la formation de nébuleuse et au final de nouvelles étoiles.
    Et par rapport à la dernière phrase de l'article "Sa structure se déchire et sa queue, brillante, mesure plusieurs millions de kilomètres"... à mon avis c'est plusieurs milliards de km. On parle là d'une structure qui à la base contient des centaines de milliard d'étoiles et mesure plus de cent mille années-lumières, m'étonnerait que sa queue tout en s'étirant dans l'espace ne se contente de mesurer que quelques millions de km.

  • CogitoErgoSum
    CogitoErgoSum     

    quelle nouveauté! Vous saurez que la fusion/collision de deux galaxies génère généralement un trou noir hyper-massif...

Votre réponse
Postez un commentaire