Le data center, une nouvelle source de chaleur

Le gouvernement mise sur l'efficacité énergétique. Parmi ses objectifs: la rénovation thermique de 500.000 logements. Mais pas seulement. Pour faire des économies d'énergie, les idées ne manquent pas. Pourquoi ne pas se servir de la chaleur des data center ? Illustration à Val d'Europe en Seine-et-Marne, ce pôle d'attractivité économique tout proche d'Eurodisney.

Nathalie Croisé de BFM Business
Le 25/01/2013 à 12:34
Mis à jour le 31/01/2013 à 20:12

Comme souvent en matière de green, l'idée semble toute simple. Plusieurs milliers d'ordinateurs représentent une importante source de chaleur : 8.000 m2 comme au data center Val d'Europe produisent 26.000 megawatteur par an. Pourquoi ne pas servir et capter cet air chaud dans le réseau de chauffage collectif ? Constitués d’équipements informatiques, les équipements sont en permanence refroidis, ce qui dégage d’importants volumes d'air chauds.

Cet air chaud permet de chauffer l'eau des réseaux de chaleur (chaudières, radiateurs). Au final l'eau monte à 55 degrés. De quoi alimenter plusieurs bâtiments. C'est Dalkia qui a mis au point le système. En règle générale, ceux qui misent sur ce nouveau type d'énergie se servent de leur propre data center. Dalkia crée une première puisque de nombreuses entreprises sont alimentées par un seul site. Au premier chef, la pépinière de 1.800 m2 inaugurée en octobre dernier.

Val d'Europe mise sur ces jeunes entreprises innovantes pour booster le territoire. Devenir un pôle d'activité diversité et durable à 30 kilomètres à l'est de Paris. Il était donc tout à fait logique dans ce contexte de faire le choix d'énergies alternatives. Ce sont au final 5.400 tonnes de CO2 qui sont économisés chaque année sans parler des économies pour le porte-monnaie.

Le même au royaume de Mickey

Inaugurée en octobre, la pépinière d'entreprises de Val d'Europe de 1.800 m2 est déjà remplie à moitié. Vingt-huit bureaux, sept ateliers tous chauffés grâce au réseau de chaleur. C'est une partie de l'iceberg. Des logements doivent aussi voir le jour. Au final ce sont 600.000 m2 de bâtiments qui seront chauffés sans parler du centre aquatique voisin.

La chaleur issue des data centers est une belle alternative aux énergies fossiles. Leur nombre ne cesse de croître. Le consommation mondiale des data centers a augmenté de 56% entre 2005 et 2010, pour atteindre 275 milliards de kWh par an. Cela représente près de 1,4% de la consommation électrique mondiale. Des modèles plus verts sont mis au point. Mais leur trouver un autre usage semble plus que judicieux. Eurodisney, voisin de Val d'Europe a lui aussi mis en place son propre système de récupération de chaleur de data center.

La question du jour

Selon vous, le gouvernement Valls conduit-il une politique d’austérité?