En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Colère face à la réorganisation de l'assistance publique-hôpitaux de paris
 

PARIS - Le député socialiste Jean-Marie Le Guen, président du conseil d'administration de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris, a apporté son...

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • mara
    mara     

    La ministre après avoir dépensé allègrement voir les vaccins plus de 2 milliard d'euros va comprimer le personnel et fermer des hôpitaux c'est un transfert de ressource d'une poche dans une autre cette politique du gaspillage n'aura qu'un temps et à mon avis il est compté voir en Grèce à mon avis c'est un ballon d'essai si il n'y a pas de révolte là bas vous pouvez vous attndre à une baisse de salaire et de pension dans les autres pays européen dont le notre à bon entendeur salut penser à vôter.

  • miya
    miya     

    Depuis quelques années les différents gouvernements s'ingénient à vouloir gérer les hôpitaux comme n'importe quelle entreprise. Mais ce qui est bon pour Total, pour les entreprises du bâtiment....n'est pas bon pour les établissements hospitaliers. On y travaille pas sur et avec des matériaux, mais avec des êtres humains. Au lieu de supprimer des postes, alors qu'il manque des agents hospitaliers, des aides soignantes, des infirmières, des internes, des médecins, il vaudrait mieux que les entreprises qui fournissent le matériel médical,de laboratoire, d'orthopédie, les médicaments....tout ce qui permet de réaliser des soins, baissent leurs prix.

Votre réponse
Postez un commentaire