Les moyens pour mesurer la pollution

La France connait des pics de pollution depuis vendredi. En Ile-de-France, c'est l'agence AirParif qui est chargée de contrôler la qualité de l'air. A quoi est due la pollution et comment la mesure-t-on ?

Catherine Boulet-Gercourt | Benoit Durand-Kriegel
Le 26/03/2012 à 16:49
Mis à jour le 26/03/2012 à 17:26

AirParif mesure les taux de 4 polluants : le Dioxyde d'azote, l'ozone, le  dioxyde de souffre et les particules fines présentes dans l'air. Les concentrations de chacun de ces polluants sont ensuite classés sur une échelle de 0 à 100, ce qui donne l'indice global de pollution sur une journée.

AirParif dispose d'une cinquantaine de stations automatiques dispersées sur toute l'ile-de-france. Des stations de fond, qui mesurent la pollution générale, dans des jardins publics par exemple. Et des stations de trafic qui analysent la composition de l'air au plus près des sources polluantes, sur le périphérique, ou au milieu de gros carrefours.

Les ingénieurs d'Airparif établissent une cartographie précise de la pollution et, peuvent anticiper son intensité sur plusieurs jours. Il existe 2 seuils au-delà desquels on parle d'épisode de pollution: un seuil d'information et de recommandation qui est atteint en moyenne une douzaine de fois par an, et c’est le cas aujourd’hui, et un autre, d'alerte, beaucoup plus rare.

 

Toute l'actu Planète

La question du jour

Cure d'économies: le gel du point d'indice des fonctionnaires est-il justifié?