En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'un des deux perroquets bleus 'ararinha-azul' nés dans un centre d'élevage scientifique de l'Etat de Sao Paulo, au Brésil. Photo diffusée le 26 décembre.
 

Les deux oisillons sont nés dans un centre d'élevage scientifique de l'Etat de Sao Paulo il y a près de deux mois. L'ararinha-azul, un perroquet qui fut le symbole d'espèces en voie de disparition dans les années 80, compte aujourd'hui 92 spécimens, tous en captivité.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • hugues56
    hugues56     

    perroquet bleu ou vert ou rouge ! gardez les

  • hugues56
    hugues56     

    perroquet bleu ou vert ou rouge ! gardez les

  • Mrkraken
    Mrkraken     

    la seule chose que j'ai a dire, c'est que ne nous méritons pas d'avoir les animaux... ils ne mérites pas de subir autant de l'être qui se prend pour le créateur en détruisant pour assouvir une collection d'animaux figé par la violence dans un bureau ou un salon.... les animaux un jour... seront des souvenir photographié... ou qui sait... peut-être ou certainement eux aussi serons remplacées par des robots sans âmes et surtout, sans magie... j'espère ne pas voir ça...

  • CogitoErgoSum
    CogitoErgoSum     

    heureusement qu'il en reste encore AUSSI au Costa Rica seule forêt vierge primitive- seul Pays à ma connaissance sans armée--

    Lola 13
    Lola 13      (réponse à CogitoErgoSum)

    Costa Rica : Le pays possède une force de sécurité de 8 000 hommes et est signataire d'accords militaires avec les États-Unis, qui assurent sa défense.

    Ebichu
    Ebichu      (réponse à CogitoErgoSum)

    ça n'a rien à voir avec une armée mais juste des braconniers (et y faudra bien une armée pour les arrêter d'ailleurs) Quand aux aras de spix ils n'existent plus qu'en captivité où on tente tant bien que mal de préserver l’espèce.. et si cet espèce de ara est de loin le plus menacé ça ne signifie pas que les autres sont dans un meilleur état avec l'abattage de leur zone de ponte et autre..

  • Mrkraken
    Mrkraken     

    :)

Votre réponse
Postez un commentaire