En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le scientifique anglais Peter Whadams prévoit une fonte de la banquise pour 2015-2016.
 

Un scientifique prévoit la fin de la banquise d’ici quatre ans. Pour l’environnement, "les conséquences sont désastreuses", prévient-il.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • babar3462
    babar3462     

    il ya temment à faire contre le réchauffement climatique les gazs des voitures des avions des usines ,mème les pèts de vaches sont montrés du doigt

  • lalouvia
    lalouvia     

    Voilà on y est, c'étais prévisible, mais de quoi parlent les médias ??? A peine 3 minutes consacrées à ce sujet pourtant dramatique pour l'humanitée !!!! Le plus malheureux c'est que sur cette article, il n'y que 4 réactions dont la mienne alors que lorsqu'on regarde les articles concernant les dires de Marine Le Pen, la tous les fachos sont de sortis. c'est navrant de constater à quel point les gens n'en ont rien a faire. Aller, continuez a verser votre haine sur le monde, de toute facon, vu l'allure à laquelle les choses évoluent, vous non plus, n'en aurez pas pour longtemps a vivre !

  • cavalierouge
    cavalierouge     

    Je pense que pour survivre il serait intéressant de commencer à conquérir sérieusement les espaces infinis du cosmos. Si les américains au lieu de faire la guerre à l'Irak, à la suite des mensonges de Bush, avait consacré tout cet argent dépensé à la recherche spatiale, aujourd'hui on serait bien installé sur la lune et l'on voyagerait vers les planètes de notre système solaire à la recherche d'une planète habitable. J'ai le pressentiment que dans le cosmos il existe d'autres planètes analogues à la nôtre.

  • bjfaaec2
    bjfaaec2     

    Peu de gens sont sensibles à cette catastrophe, elle ne se voit pas...

  • Manso
    Manso     

    Ce réchauffement, nous l'avons provoqué par notre trop grand nombre : la Terre ne peut supporter autant d'êtres humains énergivores. Seule la maîtrise de la natalité pourrait permettre de sauver ce qui peut encore l'être : aurons nous le courage de lancer ce grand chantier ? C'est du moins le défi que s'est lancé le collectif Démographie Responsable.

Votre réponse
Postez un commentaire