50 incidents de fuite de mercaptan entre 1988 et 2012 en France

BFMTV avec AFP
Le 22/01/2013 à 20:13
Mis à jour le 22/01/2013 à 20:14

Cinquante incidents de fuite de mercaptan, gaz nauséabond qui s'est échappé lundi d'une usine chimique Lubrizol de Rouen et a semé l'inquiétude jusqu'à Paris, ont été répertoriés en France depuis 1988, selon la base de données Aria du ministère de l'Ecologie.

Selon l'ONG Robin des Bois, deux incidents ont déjà eu dans une usine Lubrizol, en 2009 à Oudalle en Seine-Maritime, "obligeant à l'évacuation des entreprises voisines et à l’hospitalisation brève de quelques salariés".

Aria fait bien mention de deux incidents en mars et avril 2009 à Oudalle, mais sans citer le nom de l'usine.

Depuis 1988, ces fuites se sont produites essentiellement à l'occasion de transport ferroviaire de fret, dans des centres de traitement de déchets, lors de fabrication d'autres produits chimiques, dans des raffineries, ou encore lors du démantèlement d'épaves.

Les seuls effets sur la santé signalés par le ministère sont quelques cas de céphalées, légers problèmes respiratoires, nausées et vomissements.

Toute l'actu Planète

La question du jour

Si cela était possible, seriez-vous prêt à habiter sur une autre planète?