En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Assurance habitation : des prix différents selon les régions !

L’assurance habitation est un service dont personne ne peut se passer. Elle couvre votre lieu d’habitation, les biens matériels qui s’y trouvent, ainsi que votre responsabilité civile lorsque celle-ci est engagée dans un accident, un litige ou autres… et selon que vous habitez en Île-de-France, en Bretagne ou en Midi-Pyrénées, les prix ne seront pas les mêmes. D’ailleurs, au sein d’une même région, les prix diffèrent aussi en fonction de votre localité : au centre-ville et en périphérie, l’assurance pour votre habitation ne sera pas paramétrée de la même manière. Explications.

Assurance habitation : des prix différents selon les régions

Comment fonctionne le calcul du prix de l’assurance ?

Lorsque vous choisissez de souscrire à une assurance habitation MAAF, vous vous apprêtez à protéger votre logement contre une multitude de sinistres. Mais l’assureur tiendra compte de votre localisation géographique. Bien sûr, les critères qui entrent avant toute chose en ligne de compte sont bien connus. La taille et le type de votre habitation jouent pour beaucoup. Votre capital pèse sur la balance. Les options que vous sélectionnez avant la signature du contrat vous engagent à des frais plus ou moins conséquents.

Il est facile de ne pas y prêter attention. Pourtant c’est un critère qui, comme les autres critères, a une influence sur la somme dont vous allez devoir vous acquitter. Ainsi, Maaf.fr ou tout autre assureur tiendra compte de votre région dans la préparation de votre assurance habitation. Entre Paris et une ville située en Bretagne, vous pourrez vous retrouver avec des écarts de l’ordre de la centaine d’euros pour un logement, un capital et des options identiques.

Cette différence notable entre régions s’explique de plusieurs manières : on peut notamment souligner que plus une zone est peuplée, plus les risques sont considérés comme grandes ; ainsi, une région avec une densité de population plus forte aura tendance à s’avérer plus chère. Par ailleurs, les faits divers viennent conforter cette idée : Toulouse est un très bon exemple en la matière.

On pourrait donc classer les choses dans cet ordre d’importance :

  • Votre logement
  • Votre capital
  • Votre statut (propriétaire ou locataire ?)
  • Les options souscrites
  • Et enfin, votre localisation géographique

En effet, le prix de l'assurance habitation y a explosé en quelques années, au point d’atteindre des sommets comparables à ceux de la région parisienne. Pourquoi ? Parce que les assureurs ont payé cher les « quelques » récents déboires de la région : une grêle apocalyptique responsable en 2009 de dégâts considérables sur plus de 70 000 voitures, une augmentation constatée de vols, d’incivilités, d’incendies en tous genres… bref, pour un assureur, Toulouse n’a guère plus de rose que le nom que l’on lui prête !

Quelles sont les régions les plus chères, par ordre croissant ?

Depuis longtemps, la Bretagne s’impose comme la région la moins chère de France en termes d’assurance habitation. La prime d’assurance s’y élève à 236 euros. Elle est suivie de près par les Pays de la Loire, régions pour lesquelles la prime a été revue à la (très légère) baisse. De 246 euros, celle-ci est ainsi passée à 244 euros. Ensuite, ce sont la Normandie, la région Central-Val de Loire et la Bourgogne-Franche-Comté qui s’en sortent le mieux.

Quant aux régions les plus chers, c’est sans surprise que le constat se fait : la région PACA et l’Île-de-France sont les plus chères. Au sein de cette dernière, la prime d’assurance habitation s’élève à 291 euros pour une maison. Bon à savoir : La Corse est également en pole position du classement des régions les plus chères.

Enfin, l’assurance habitation s’avère la plus chère en Île-de-France, et à Paris-même les chiffres parlent sans surprendre : ses 354 euros de prime en moyenne par habitation font du XVIème arrondissement la zone la plus onéreuse de la capitale et, par conséquent, de l’hexagone.